iOS 7: Le futur imparfait

Screen-Shot-2013-06-10-at-3.52.24-PM

La sortie des nouveaux iPhones aujourd’hui amène également la grande remise à neuf du système d’exploitation des appareils mobiles d’Apple, avec iOS version 7.0. La marque à la pomme nous a dévoilé des images de cette nouvelle interface au look altéré au printemps dernier; et après quelques mois en beta, la version officielle est maintenant disponible aux communs des mortels depuis mercredi après-midi. La firme de Cupertino est très consciente de son image, et il va sans dire qu’un changement à cette formule gagnante appliquée depuis 2007 comporte son lot de risques, malgré une clientèle plus que fidèle. Certains apprécient, d’autres appréhendent. Qu’en est-il exactement de tout ça?

La première vérité à encaisser si vous êtes un inconditionnel d’Apple est la suivante: iOS se faisait vieux. Très vieux. Oui, à la base ça reste à ce jour une interface simple d’utilisation, et probablement la plus intuitive sur le marché, mais elle grisonnait de plus en plus, surtout devant la compétition venant de Google et même de Microsoft. En fait, c’est surtout de ce dernier et de son Windows Phone 8 qu’Apple semble s’être inspiré le plus pour le look visuel adopté sous cette nouvelle mouture plus minimaliste.

Mettons quelque chose au clair immédiatement: Apple n’a aucunement réinventé la roue ici; elle y a simplement posé de nouvelles jantes beaucoup plus brillantes. Le fonctionnement de base reste carrément inchangé, et vous ne perdrez pas vos repères dans le fonctionnement quotidien de votre appareil la plupart du temps; mais c’est plutôt l’aspect visuel de la chose qui a été repensé.

Fini l’approche skeuomorphique (design basé sur des objets réels), tant prisée par feu Steve Jobs: l’heure est maintenant au minimalisme épuré. Les icônes, fenêtres et autres éléments ici présents ont été aplatis le plus possible, éliminant l’effet de relief d’antan. Et ça semble fonctionner, en autant qu’on ne dévie pas trop de la trajectoire qu’Apple semble vouloir tracer pour nous.

Par exemple, les images de fond: si vous êtes du genre à utiliser vos propres photos pour agrémenter votre téléphone ou tablette, mieux vaut choisir une image avec un ton de couleurs uniforme ou avec un effet de profondeur bien calculé, sinon les icônes y paraîtront en conflit, voire même carrément illisibles. Le système semble parfois ajuster le niveau de contraste automatiquement pour pallier à la la cause, mais les résultats semblent mitigés par moments. Vous pourrez vous inspirer des images de fond fournies par défaut pour trouver ce qui vous convient le mieux, et la plupart sont fort jolies, faut-il l’admettre.

La nouvelle police de caractères Helvetica Neue Ultra Light n’est qu’une version amincie et aplatie de l’ancienne, mais c’est quand même une différence non négligeable pour ce que ça implique; comme si Apple n’avait pas tenu compte du fait que ce n’est pas tout le monde qui s’assurera de bien faire paraître leurs icônes, peu importe l’image de fond utilisée.

Les petits détails de la sorte soulèvent un point important dans l’analyse en cours: Apple semble avoir par moments perdu le souci du détail sans bornes qui le caractérisait autrefois. Il y a quelques incongruités qui apparaissent tout au cours de l’utilisation qui nous fait penser que l’interface n’est pas totalement à point en ce moment: titres de sections mal centrés, du texte contextuel trop gros, pas assez de contraste entre les touches du clavier virtuel et leur arrière-plan, et d’autres petits acabits du genre. De plus, certaines fonctions intuitives, telles glisser son doigt de gauche à droite sur une série de messages textes ou un courriel pour les effacer, ou le bouton « .com » qui apparaissait auparavant sur le clavier, semblent avoir été éliminées de manière inexplicable. Certains de ces problèmes ne sont pas applicables à la version iPad d’iOS 7, dû à la surface plus grande, mais il aurait fallu penser à une solution hybride pour acclimater les deux plateformes.

La durée de vie de la pile semble aussi être problématique pour ceux qui possèdent un iPhone 4/4S, mais en jouant un peu dans certains réglages (comme éteindre l’option de fond d’écran qui bouge lorsqu’on manipule l’appareil dans Réglages -> Général -> Accessibilité -> Réduire les animations), on devrait au bout du compte arriver à une utilisation acceptable.

**Cliquez sur une des images pour activer la galerie photo**

Ce qui va permettre à iOS 7 de vraiment prendre son envol visuellement sera lorsque les développeurs d’applications auront mis leurs logiciels à jour, pour prendre avantage du nouveau look de cette plateforme. Pour l’instant, très peu de gros joueurs ont fait le saut, sauf l’application principale de Facebook et Twitter. Cela va définitivement aider les problèmes de constance visuelle lorsque tout le monde suivra la meme ligne esthétique.

Ceci étant dit, il n’y a pas que du mauvais dans iOS 7: le nouveau Centre de Commandes qu’on ouvre en glissant du bas de l’écran vers le haut est vraiment plus que pratique, même s’il s’agit d’un panneau que les utilisateurs d’Android ont à leur disposition depuis fort longtemps. Enfin finie l’époque où ça prenait 4-5 touches pour allumer ou éteindre le wi-fi et le Bluetooth; on y arrive directement avec cette fonction. Les notifications ont également été améliorées, pouvant même être effacées de l’écran pendant qu’elles apparaissent, dorénavant.

Le nouveau mode multitâches a carrément été subtilisé chez Palm et leur défunt WebOS, et ça fonctionne à merveille ici. En appuyant deux fois sur la touche du bas, un système de cartes fait maintenant son apparition, et il est plus facile a présent de voir ce qui est en cours d’utilisation ou non.

La caméra du iPhone, leader de son créneau, a aussi droit à une interface totalement redessinée, avec en prime des filtres visionnables en direct. Le tri des photos se fait également de façon plus intelligente, avec les vidéos ayant enfin leur propre dossier, et aussi un classement par période chronologique appelée Moments, qui simplifiera un peu la tâche de retrouver certaines photos.

Il est évident que plusieurs problèmes seront corrigés avec une mise à jour prochaine, mais vu la compétition féroce à laquelle iOS fait face de nos jours, nous étions en lieu de nous attendre à une remise à neuf des plus époustouflantes, bourrées d’innovations que les autres n’auraient pas eu le choix de copier de leur côté. Malheureusement, force est d’admettre que la nouveauté est un élément qui semble faire défaut ces temps-ci chez Apple, et ce n’est pas de simplement rattraper le temps perdu qui va leur permettre de demeurer au firmament des produits mobiles. Le nouveau style visuel adopté reste une question de goût, mais justement il aurait peut-être fallu trouver une façon de rallier les gens et de les émerveiller comme ils l’ont fait en 2007, car il est évident qu’iOS 7 ne fait pas l’unanimité en ce moment. Partie remise ou le début d’un déclin?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s