Patrick Roy: Premier match, première victoire, première altercation!

1297474704056_ORIGINAL

Patrick Roy se souviendra longtemps de son premier match à la barre de l’Avalanche du Colorado. Malgré l’écrasante victoire des siens de 6 à 1 au dépens des Ducks d’Anaheim, c’est la fin de la rencontre dont tout le monde se souviendra.

Le tout est survenu lorsque le colosse défenseur Ben Lovejoy des Ducks a voulu mettre en échec la nouvelle vedette des Avs, Nathan MacKinnon, de manière dangereuse en sortant le genou. Roy qui n’a vraisemblablement apprécié, a répliqué en envoyant sa 4e ligne (Cody McLeod, John Mitchell et Patrick Bordeleau) pour une mise en jeu alors qu’il restait à peine quelques secondes à la rencontre. Une mêlée éclate et c’est là que les deux pilotes s’échangent le meilleur des mots.

Roy s’en est pris d’abord à Corey Perry avant que Bruce Boudreau n’intervienne, et l’engueulade a pris feu. La plus grande victime dans tout cela est la baie vitrée qui sépare les deux équipes, sur laquelle Casseau a poussé à plusieurs reprises vers son homologue en geste de frustration.

On connait tous le passé coloré de l’ancien gardien étoile, alors qu’il dirigeait les Remparts de Québec. Sa cible de prédilection était Richard Martel, qui jadis entrainait les Saguenéens de Chicoutimi. Roy se moquait de lui avec ses phrases célèbres telles que : « ils ne paient pas le prix! » et aussi bien sûr, la bagarre générale où Roy père a envoyé son fils, Jonathan, pour donner une raclée à Bobby Nadeau.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s