Dix Vagues sur la LNH – Édition du 4 octobre

Nathan MacKinnon

Première semaine d’activités de la saison régulière et toute une semaine remplie de péripéties! N’oubliez pas qu’à chaque semaine, je vous présenterai une liste de dix pensées sur le hockey, qui vous feront réfléchir, qui vous feront débattre, qui vous feront apprendre des choses, qui vous feront changer d’idées, bref! Avant que Patrick Roy pète un autre plomb envers un autre entraineur, voici dix vagues sur la dernière semaine de hockey.

  1. Mathieu Perreault a été échangé au Ducks d’Anaheim dimanche dernier. En retour, les Capitals de Washington reçoivent Jon Mitchell et un choix de 4e ronde. Bonne acquisition pour la formation californienne pour ce joueur sous-estimé, évoluant sur un 3e trio mais bien capable de dépanner sur les deux premières.
  2. Andrew Ference est devenu le 14e capitaine de l’histoire des Oilers d’Edmonton. Assez douteux comme nomination, même si l’organisation vante ses réussites et son expérience dans la ligue comme éléments motivateurs. Tout cela m’amène à me questionner sur le genre de vestiaire que les Oilers ont, puisque c’était le moment idéal de couronner un jeune joueur de concession comme Taylor Hall, au poste de capitaine. Sam Gagner, repêché et qui joue là depuis 6 ans aurait été un candidat idéal également.
  3. Jonathan Drouin a été retourné chez les Mooseheads d’Halifax pour une autre saison junior. Assez surprenant, vous dites? N’oubliez pas que Drouin n’a connu qu’une saison et demie dans le junior (82 matchs), même si elle fut excellente, c’est peu pour le développement d’un joueur. Aussi, il a besoin de se développer physiquement. On le liste à 186 livres, mais c’est généreux comme statistique, lui qui doit en peser 170 en réalité. Il n’aurait pas pu se développer musculairement en étant sur la route avec Tampa Bay, d’autant plus que les rigueurs du calendrier de la LNH l’auraient achevé avant le 82e match. Jonathan Hurberdeau a passé par la même route et regardez le maintenant.
  4. Libéré par les Coyotes de Phoenix, il y a deux semaines, Guillaume Latendresse s’est trouvé du boulot en Suisse, à Zurich, là où il retrouvera Marc-André Bergeron. Il risque de se chercher sur ces grandes patinoires de dimensions olympiques, lui qui n’a pas un bon coup de patin.
  5. C’était plutôt bizarre de regarder la partie entre les Sabres de Buffalo et des Red Wings de Détroit, surtout de réaliser que les Wings font maintenant partie de la conférence de l’Est. Néanmoins, on s’attend à une bonne domination des Rouges cette année, eux qui évoluaient dans l’Ouest, qui regroupe des clubs plus forts.
  6. Un de mes coups de cœur est entré en scène et de belle façon! J’ai dit que du bien de Jacob Trouba lors du repêchage en 2012, où il a été sélectionné par les Jets de Winnipeg. Il a débuté sa carrière en récoltant un but et une passe dans une victoire des siens. Il ne deviendra pas un défenseur dans l’élite; par contre il retiendra l’attention, surtout s’il parvient à mériter une nomination au trophée Calder, remis à la recrue par excellence.
  7. Poolers! Radim Vrbata, vous connaissez? Ceux qui me diront que c’est un joueur des Coyotes de Phoenix, vous êtes bons. Ceux qui me diront qu’il a eu un passage infructueux à Tampa Bay, Colorado, Caroline et Chicago sont connaisseurs et finalement, ceux qui me diront qu’il a joué son hockey junior au Québec méritent mon respect. Tout ça pour dire que si vous désirez un choix surprise pour votre pool, il est un candidat intéressant; lui qui a marqué un tour du chapeau dès le premier match de la saison.
  8. Tomas Vanek et Steve Ott se partageront le rôle de capitaine chez les Sabres de Buffalo. Bien que l’organisation a un passé d’un tel fonctionnement, à mon avis, c’est une claque au visage à Vanek qui est là depuis longtemps et qui donne de fiers services saison après saison. J’imagine que l’état-major ne veut pas se faire avoir avec Vanek, qui potentiellement deviendra joueur autonome sans compensation à la fin de la présente campagne. Mais encore, Ott est dans la même situation.
  9. Autre développement dans la saga Patrick Roy, l’entraîneur écope d’une amende de 10 000$ suite à son altercation et ses flèches envers Bruce Boudreau qu’il a traité de «classless» et de menteur. Une pratique commune dans la LNH, c’est qu’un entraîneur qui écope une amende, ne paie pas immédiatement. Il le dépose dans un compte de sécurité de la ligue, et c’est à la base un engagement à une bonne conduite. Si en six mois ou en un an, l’entraîneur ne récidive pas; il récupère cet argent. Sauf que dans ce cas-ci, Roy ne le verra plus.
  10. À l’affiche ce soir, Seth Jones et les Predators de Nashville affrontent Nathan MacKinnon et l’Avalanche du Colorado. La dernière fois que les deux prodiges se sont affrontés, c’était à la Coupe Memorial, où MacKinnon avait eu le dessus, lui permettant même de devancer Jones dans plusieurs classements des recrues et au repêchage également.

Vous pouvez suivre l’équipe de Passions De Salon sur Twitter à @passionsdesalons, et nous sommes également présents sur Facebook où vous pourrez suivre toute l’actualité du monde du divertissement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s