LNH: À suivre cette saison

John+Tavares+New+York+Islanders+v+New+Jersey+1PE9eOWWH6mx

La saison est maintenant entamée. Chaque personne suit la saison de hockey à sa façon. Bien sûr, les fanatiques encouragent leur équipe favorite, d’autres suivront les statistiques des joueurs pour leur pool alors que d’autres auront un œil attentif sur les recrues, les vedettes de demain. Voici un bref portrait des équipes ainsi que des joueurs à suivre ou ceux qui décevront.

ÉQUIPES À SUIVRE :

Sénateurs d’Ottawa
La première saison de Paul McLean a été fructueuse dans la ville capitale. Il a su implanter un système défensif tout en permettant à ses gros cannons de s’épanouir offensivement, ce qui a permis à des joueurs comme Jason Spezza de connaître une bonne saison. Durant la saison estivale, le directeur général Bryan Murray a acquis des gros noms, notamment Bobby Ryan et Clark MacArthur qui permettront de palier à la perte de Daniel Alfredsson et qui surtout ajoute du poids et une menace offensive. Avec Erik Karlsson en santé, les Sens pourraient lutter pour le sommet de la conférence de l’Est et même être prétendant à la Coupe Stanley.

Blue Jackets de Columbus.
La formation de l’Ohio a manqué de temps la saison dernière. Avec une dizaine de matchs de plus, je crois fermement que cette équipe aurait pu se qualifier pour les séries éliminatoires. Lorsque Jarmo Kekalainen est entré en poste, l’équipe était pitoyable et s’en allait nulle part. Des acquisitions clés comme Marian Gaborik ont rapporté, et maintenant voyons voir ce que Nathan Horton pourra amener à ce jeune club en éclosion. Il serait également important de surveiller la suite d’une excellente saison pour Sergei Bobrovski, récipiendaire du trophée Vézina.

Islanders de New York
Peut-on dire enfin? L’équipe, que plusieurs sont d’accord à dire qu’elle a la pire direction, a accéder aux séries pour la première fois dans l’ère Tavares. Et toute une série! Ils ont donné tout un défi contre bien des attentes, face à la puissance des Penguins, si bien que plusieurs commençaient à croire à une surprise de la formation new-yorkaise. Peuvent-ils répéter? Peut-être bien, mais nous savons tous que cette direction peut détruire le succès que ses joueurs ont atteint. La preuve, l’équipe n’a toujours pas remplacé son capitaine et surtout leur meilleur défenseur des 4 dernières années : Mark Streit.

Stars de Dallas
Oubliez les nouveaux chandails, le nouveau directeur général Jim Nill est en place pour travailler. L’équipe qui était en construction il n’y a pas si longtemps, semble s’être remis sur pied; reste à savoir si la cohésion y sera. Durant la saison morte, Nill a acquis coup sur coup Tyler Séguin (autour de qui, ils pourront bâtir si son sérieux y est), Rich Peverley, Shawn Horcoff, Sergei Gonchar et n’oublions surtout pas leur plus récent choix de première ronde au dernier repêchage, Valeri Nichushkin, que plusieurs voyaient dans le Top5 et que maintenant choisi au 10e rang, il pourrait constituer tout un vol. On s’attend à ce que le Russe commence la saison à Dallas et peut même être un candidat au Calder.

JOUEURS A SUIVRE :

Vincent Lecavalier : Est-il fini, ou avait-il vraiment besoin d’un changement de décor? Il a connu toute une première rencontre avec les Flyers mais saura-t-il continuer de belle façon?

Tyler Seguin : Il est devenu du jour au lendemain, le centre numéro un d’une équipe. Va-t-il faire taire ses détracteurs ou le verra-t-on dans une discothèque branchée de Dallas?

Bobby Ryan : Ce jeune au potentiel immense est maintenant vedette de son équipe et ne joue plus dans l’ombre des Selanne, Perry et Getzlaf. Est-ce trop tard dans son cas, ou va-t-il éclore aux côtés de Spezza?

Daniel Brière : Il réalise un rêve en signant avec le Tricolore, équipe à qui il a dit non 6 ans auparavant. On sait que Brière peut se lever de grande façon lorsqu’il est inspiré, on verra bien; sauf qu’à 36 ans, il est peut-être trop tard.

PK Subban : Le meilleur défenseur de la ligue a-t-il bénéficié d’une saison écourtée, ou est-il le défenseur élite sans contredit?

David Perron : Il se sentait brimé dans le système de Ken Hitchcock. Avec les jeunes Oilers, il pourrait devenir l’ailier dominant et talentueux qu’on a connu à sa saison recrue.

David Clarkson : On dit déjà qu’il est surpayé et avec raison. On verra si les 36M$ que les Leafs lui ont versé auront valu la peine pour cet ailier qui n’a jamais marqué plus que 46 points en une saison. Pour l’instant sa suspension de 10 matchs ne l’aide pas.

Nathan MacKinnon, Alexsander Barkov, Seth Jones, Elias Lindholm, Sean Monahan : Ces joueurs ont été repêchés dans ce même ordre et débutent la saison avec leur club respectifs. Vont-ils répondre aux attentes ou devront-ils retourner à leur club junior avant le 10e match?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s