Celtics – Timberwolves: Deux trajectoires opposées

Gerald Wallace des Celtics semblait dépité de la performance des siens hier soir, au Centre Bell.
Gerald Wallace des Celtics semblait dépité de la performance des siens hier soir, au Centre Bell.

CENTRE BELL, MONTRÉAL, QC

Les Timberwolves du Minnesota n’étaient peut-être pas les favoris de la foule, malgré leur statut d’équipe hôtesse, mais ils ont fini par gagner le cœur des partisans montréalais avec une victoire sans équivoque de 104-89, hier soir, au Centre Bell.

L’heure est aux constats concernant les deux équipes suite au match d’hier soir, et c’est principalement le fait que les deux équipes sont dans des situations fort différentes qui ressort du lot. En fait, les rôles semblent s’inverser: les Celtics sont clairement en chute libre suite aux départs de Kevin Garnett et du capitaine Paul Pierce vers Brooklyn, et de l’entraîneur-chef Doc Rivers qui dirige à présent les Clippers de Los Angeles; tandis que les Timberwolves ont raison d’être plus optimistes face à leur avenir avec le retour en santé de Kevin Love et l’ajout de quelques morceaux, dont le garde Kevin Martin.

Du coté des vainqueurs, le garde Ricky Rubio semblait bien satisfait de la performance des siens hier soir, même s’il est conscient qu’il y a encore des aspects à peaufiner: «Nous avons connu une très bonne semaine d’entraînement. Nous devons nous améliorer au point de vue défensif, mais à l’attaque je crois qu’on fait du très bon boulot présentement». a reconnu le jeune joueur de pointe espagnol.

Pour sa part, le nouvel entraîneur-chef des Celtics, Brad Stevens, est lui aussi très au courant des défis qui l’attendent au cours de la prochaine saison. Son équipe a clairement baissé de régime en deuxième demie, alors qu’ils étaient encore dans le coup à la mi-temps, perdant par seulement six points. Il a tenté certaines combinaisons intéressantes, dont Jeff Green et Gerald Wallace ensemble, eux qui occupent normalement la même position d’ailier, et semble satisfait du résultat: «Je vais devoir regarder les chiffres là-dessus globalement, mais je crois que nous étions très bons pendant cette séquence, tant en première qu’en deuxième demie. (…) Nous avons eu un échantillon de 10 à 12 minutes de ça en tout, et basé sur ce qu’on a vu ce soir, je crois que c’est quelque chose qu’on reverra à l’avenir». Wallace et Green ont en effet été les plus efficaces pendant ce match pour les Celtics, surtout Wallace, et Stevens devra trouver un moyen de maximiser leur efficacité s’il tient à avoir un club le moindrement compétitif.

Il a également été question de la performance globale de l’équipe et de ses jeunes en particulier, dont la recrue canadienne Kelly Olynyk. Celui-ci n’a pas connu son meilleur match à date, avec seulement quatre points et six rebonds en 19 minutes de jeu, et son entraîneur a noté le fait qu’il semblait plus fatigué hier soir, en nous rappelant également qu’il soit normal qu’un jeune joueur connaisse des passages à vide pendant une saison. Il a par contre eu de bons mots pour le brésilien Vitor Faverani, qui s’est joint à l’équipe en tant que joueur autonome durant l’été: «Je crois qu’il a connu un très bon camp d’entrainement, et avec son gros gabarit je crois qu’il va se mériter du temps de jeu, simplement de la manière dont il a été efficace des deux côtés du terrain, autour du panier», a-t-il affirmé.

Avec un surplus de gardes dans son alignement, nous lui avons demandé s’il était proche d’avoir établi la situation de la rotation chez ses arrières: «Je crois que la situation ne peut être établie tant que le numéro 9 (Rajon Rondo) ne revienne en santé, mais nous tenons définitivement une courte liste d’options à ce stade-ci», a-t-il mentionné, sans toutefois vouloir se mouiller à savoir qui sera ses deux gardes partant lorsque la saison des Celtics s’amorcera le 30 octobre, face aux Raptors à Toronto.

Autres notes

Jared Sullinger semblait vouloir prouver à l’état-major des Celtics qu’il était maintenant devenu une menace à la ligne de trois points, lui qui est surtout reconnu pour son physique imposant, mais a échoué lamentablement à ce niveau, manquant les trois tirs qu’il a tenté.

Kevin Martin, l’ancien du Thunder d’Oklahoma City, est à l’opposé de cette situation, lui qui a réussi 5 de ses 8 tirs de l’extérieur, et semble fin prêt à contribuer pour sa nouvelle équipe au Minnesota.

Brad Stevens a aussi affirmé qu’il a bien aimé son expérience de Montréal disant qu’il trouvait le Centre Bell «phénoménal» comme amphithéâtre, et qu’il a bien aimé l’atmosphère de la foule.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s