Dix Vagues: Les pires choix au repêchage de la LNH

Cette semaine à Dix Vagues, on délaisse la formule de dix micro-nouvelles aléatoires. Cette fois-ci, nous nous plongeons dans les plus grands échecs au repêchage. Dix joueurs ont été retenus, mais bien sûr, si on faisait réellement un tel classement, nous serons ici dix jours plus tard pour lire la suite, tellement que la liste pourrait être longue. Plusieurs de ces joueurs avaient une très mauvaise attitude, et d’autres n’avaient tout simplement pas les nerfs assez solides, ni le désir de réussir dans le sport qu’ils pratiquent.

Voici donc, un Top 10 des pires flops de l’histoire du repêchage de la LNH :

940-dipietro-8col

10. Rick DiPietro – Islanders de New York – 1er au total, 2000

Même si ce n’était pas sa faute, Dipietro a la distinction pour non seulement être un choix décevant, mais il a aussi le mérite également d’avoir apposé sa signature sur un des contrats les plus ridicules, qui lui donnait 67.5M$ sur 15 ans. Ce gardien qui devait être un des plus prometteurs de sa génération n’a jamais pu exprimer son talent, lui qui était blessé plus souvent qu’autrement.

Même lorsqu’il était en santé, il était bon (et parfois très bon), par contre, il est loin d’être un choix qui valait le tout premier au total.

5 autres sélections notoires de ce repêchage : Dany Heatley, Marian Gaborik, Niklas Kronwall, Scott Hartnell, Lubomir Visnovsky

Volchkov

9. Alexander Volchkov – Capitals de Washington – 4e au total, 1996

Volchkov était un surdoué durant ses années junior alors qu’il portait les couleurs des Colts de Barrie dans la Ligue de l’Ontario, marquant en moyenne un point et demi durant ses deux saisons.

On lui reprochera toujours une attitude de diva, lui qui a carrément laissé tomber son équipe des Pirates de Portland au milieu d’un match important en séries éliminatoires.

Il a à peine joué 3 parties avec les Caps avant de retourner chez lui en Russie.

5 autres sélections notoires de ce repêchage : Daniel Brière, Zdeno Chara, Chris Phillips, Matt Cullen, J.P. Dumont

Pavel Brendl

8. Pavel Brendl – Rangers de New York Rangers – 4e au total, 1999

Les Rangers ont amélioré leur rang de sélection dans le but de repêcher Pavel Brendl pour faire de lui, un joueur étoile dans la Grosse Pomme.

Par contre, il s’est présenté à son tout premier camp en mauvaise forme démontrant également de la paresse.

L’apogée de sa carrière est survenu alors qu’il était une pièce de la transaction qui a permis aux Blue Shirts d’acquérir Eric Lindros.

Il a ensuite fait le tour de la ligue avant de retourner en Europe.

5 autres sélections notoires de ce repêchage : Les jumeaux Sedins, Henrik Zetterberg, Martin Havlat, Tim Connoly.

Patrik Stefan

8. Patrik Stefan – Trashers d’Atlanta – 1er au total, 1999

La première selection de l’histoire de la franchise était supposé de devenir un joueur étoile pour plusieurs saisons.

Au lieu de cela, on se souviendra advantage de lui comme étant le joueur malchanceux ayant causé une des plus grandes bourdes… avec une autre équipe:

Sa carrière dans la LNH a terminé en 2007, il s’est retiré ensuite du hockey en raison d’une blessure majeure à la hanche.

jessiman_500x300

7. Hugh Jessiman – Rangers de New York – 12e au total, 2003

Un attaquant de puissance intimidant, Jessiman s’est à peine développé en bon joueur de la Ligue Américaine, et encore moins de la LNH.

Il n’a jamais participé à un match de saison régulière avec les Rangers, qui l’ont échangé en Floride cinq ans plus tard.

Il sera toujours reconnu comme étant le mouton noir de la cuvée forte de 2003, n’ayant joué que deux maigres parties dans le circuit Bettman, avant de s’expatrier en Europe.

5 autres sélections notoires de ce repêchage : Marc-André Fleury, Ryan Getzlaf, Corey Perry, Jeff Carter, Mike Richards

Brain Lawton

6. Brian Lawton – North Stars de Minnesota – 1er au total, 1983

Lawton est devenu le tout premier Américain de l’histoire à être sélectionné au tout premier choix. Un autre joueur victime des attentes qui accompagnent ce rang de sélection.

Il a quand même marqué 266 points durant une carrière d’une décennie avant de se retirer et même devenir le directeur-général du Lightning de Tampa Bay. Soulignons aussi qu’il préparait un coup fumant à la barre des Bolts. Un échange qui lui aurait rapporté Carey Price, PK Subban, Max Pacioretty et un choix de première ronde en 2009 en retour de Vincent Lecavalier. Cet échange fut avorté par Len Barrie, propriétaire à l’époque qui a utilisé son droit de véto.

5 autres sélections notoires de ce repêchage : Sylvain Turgeon, Pat LaFontaine, Tom Barrasso, Russ Courtnall, Cam Neely… et Steve Yzerman.

Brian Finley

5. Brian Finley – Predators de Nashville – 6e au total, 1999

Finley était le deuxième choix de première ronde de l’histoire de la franchise succédant à David Legwand en 1998. Les Preds espéraient qu’il devienne le gardien de la franchise. Il en a plutôt arraché et a à peine réussi à jouer dans la LAH. Il a participé à deux matchs avec Nashville et deux autres à Boston avant de prendre sa retraite.

Autres gardiens sélectionnés de ce repêchage : Craig Anderson, Ryan Miller.

?????????????????????????????????? Chistov

4. Alexander Svitov – Lightning  de Tampa Bay – 3e au total, 2001
3. Stanislav Chistov – Mighty Ducks d’Anaheim – 5e au total, 2001

Alexander Svitov et son coéquipier Stanislav Chistov chez l’Avangard d’Omsk ont une fiche combinée de 98 points en 375 matchs dans la LNH.

Les trois autres joueurs qui ont été sélectionné dans le top 5 ont joué 2081 matchs, totalisant 1831 points. Qui sont-ils? Ilya Kovalchuk, Jason Spezza et Stephen Weiss. Oops!

5 autres sélections notoires de ce repêchage : Mikko Koivu, Jason Pomminville, Tomas Plekanec, Patrick Sharp, Alex Hemsky.

Jason Bonsignore

2. Jason Bonsignore – Oilers d’Edmonton – 4e au total, 1994

En quête d’une identité suite à l’ère post-Gretzky/Messier, les Oilers voulaient bâtir une autre fondation solide pour une autre dynastie. Pour y arriver, ils étaient détenteurs de deux choix dans le top 6 en 94.

La première sélection a été Jason Bonsignore, marqueur naturel qui devait devenir une étoile sur la première ligne. Il a plutôt joué 21 matchs à Edmonton.

Le deuxième fut Ryan Smyth, qui a donné fièrement 807 parties (toujours actif) en bleu-blanc-orange.

5 autres sélections notoires de ce repêchage : Ed Jovanovsky, Daniel Alfredsson, Patrik Elias, Tomas Holmstrom, Milan Hejduk.

Wickhenheiser_Doug

1B. Doug Wickenheiser – Canadiens de Montréal – 1er au total, 1980.

Ayant déjà une équipe bien talentueuse, le Canadien tenta d’améliorer sa puissance dans l’éventualité de continuer sa dynastie à la fin des années 70. Il se tourna alors vers un gros centre en Doug Wickenheiser, auteur de 170 points dont 89 buts à sa dernière saison à Regina. Impressionnant certes, mais le colosse de 6’1″ (c’était gros à l’époque) n’a enregistré que 105 points en 175 parties. En tout et partout, il aura eu une carrière de 556 matchs dans la LNH, totalisant 276 pts. Autre que le CH, il a porté les couleurs des Blues de St-Louis, des Canucks de Vancouver, des Rangers de New York et des Capitals de Washington.

Le débat précédant ce repêchage a été bien documenté, à l’effet de savoir qui le CH choisirait entre Wickenheiser et Denis Savard. Ce dernier a été repêché troisième par les Hawks et a passé 18 saisons dans la LNH récoltant 1338 pts en 1196 matchs. Tentant de se reprendre, le CH échangea Chris Chelios, futur gagnant de deux autres trophées Norris, et un choix de 2e ronde (Mike Pomichter) pour le Québécois qui ne passera que trois saisons avec le Tricolore.

Donc en principe, Doug Wickenheiser aura couté Denis Savard et Chris Chelios. Ouch.

5 autres sélections notoires de ce repêchage : Larry Murphy, Paul Coffey, Jarri Kurri, Dave Babych, Don Beaupre.

Alexandre Daigle

1A. Alexandre Daigle – Sénateurs d’Ottawa – 1er au total, 1993

Le natif de Laval était un espoir tellement convoité qu’il est la motivation finale derrière deux règlements qui ont été modifiés suite à sa sélection. Les Sénateurs ont été accusé de «Fail for Daigle», perdant intentionnellement et jetant leur fin de saison 92-93 à l’eau dans le but de sécuriser le premier choix universel. Après avoir sélectionné l’ailier talentueux, ils lui ont octroyé le contrat le plus lucratif de l’histoire à une recrue.

La ligue a alors instauré la loterie au repêchage en plus d’instaurer le contrat d’entrée pour les recrues.

Avec tout le trouble qu’ils ont causé, les Sens n’ont eu que cinq saisons respectables (dans les standards de l’époque) avant d’échanger Daigle à Philadelphie. Il a joué pour quelques autres équipes avant de passer la dernière saison de sa carrière dans la première ligue de Suisse, avec Langnau en 2010.

5 autres sélections notoires de ce repêchage : Chris Pronger, Paul Kariya, Jason Arnott. Saku Koivu, Todd Bertuzzi.

Pour finir le tout, voici une anecdote assez cocasse mettant en vedette (je suis sûr qu’il aimera que je mette cette expression) Daigle lui-même :

Daigle s’est fait mettre dehors d’un vol le 25 septembre, 1996. Alors qu’il jasait avec une hôtesse de l’air, il s’est penché vers Trevor Timmins (qui était alors le Directeur des Services de l’équipe à Ottawa) et lui a dit : « Fais attention à ta bombe » en pointant vers le laptop que possédait Timmins. Ayant entendu l’affirmation de Daigle, l’hôtesse a avisé le pilote-capitaine, qui a immédiatement contacté l’équipe terrain du USAir, et la police a été avisé également par cet effet. Ce que Daigle ne savait pas, c’est que le président des États-Unis à l’époque, Bill Clinton, était sur place au tarmac du Pittsburgh International Airport, ce qui a dépêché la haute présence de sécurité. Aucune plainte n’a été déposée contre Daigle, sauf une contravention de 300$ et qu’il a dû prendre un autre avion que celui des Sens pour se rendre à Tampa.

Vous pouvez suivre l’équipe de Passions De Salon sur Twitter à @passionsdesalons, et nous sommes également présents sur Facebook où vous pourrez suivre toute l’actualité du monde du divertissement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s