NBA: Quelques scénarios de plus à suivre cette saison

Paul George des Pacers saura-t-il élever son jeu d’un autre niveau afin que son équipe puisse supplanter le Heat de Miami?

C’était soirée de première, hier dans la NBA, avec des victoires des Pacers, du Heat et des Lakers. L’action reprend de plus belle ce soir, avec pas moins de 14 matchs à l’affiche. Woodwendy vous a présenté hier ses grandes lignes sur la saison maintenant en cours, et j’ai moi aussi quelques dossiers que je suivrai de plus proche cette saison.

Les voici, sans plus tarder:

b99129383z.1_20131029230407_000_glh36nkq.1-0

1- Dwight Howard et Kevin McHale

Dwight Howard, malgré le mentorat estival d’Hakeem Olajuwon, n’a jamais développé un jeu de pieds constant. Quand Dwight est arrivé dans la NBA, il a appris au pied de Patrick Ewing, qui était son entraîneur-adjoint, et il est devenu le meilleur joueur de centre défensif de la ligue. La différence entre Hakeem et Patrick n’est pas que Patrick est un meilleur entraîneur qu’Hakeem, c’est qu’il a eu plus de temps avec Dwight. Mais surtout, à force de le voir à tous les jours, il pouvait empêcher Dwight de revenir à ses mauvaises habitudes. Maintenant c’est au tour de Kevin McHale d’avoir Dwight sous sa tutelle à tous les jours. Je ne m’attend à rien de moins à ce qu’il devienne un des 10 meilleurs marqueurs dans le «low post» de la ligue.

Dans la même veine… qu’est-ce que les Clippers attendent pour demander à Kareem Abdul-Jabbar de travailler avec Blake Griffin et DeAndre Jordan?

2013-07-05T164924Z_852603661_GM1E976027902_RTRMADP_3_NBA-CELTICS-STEVENS.r

2- Brad Stevens

Un peu comme Chip Kelly dans la NFL, Brad Stevens vient avec la réputation d’être un génie. Cependant comme Chip Kelly, il n’a aucune traction chez les pros. Rick Pitino et John Calipari avait envoyé des joueurs dans la NBA. Brad Stevens? Gordon Hayward, point à la ligne. Mais contrairement à Chip Kelly, Brad Stevens «s’est» entouré entraîneurs adjoints qui ont de l’expérience dans la NBA. J’ai mis «s’est» entre guillemets parce que son assistant numéro un est celui qui a fini deuxième dans le processus d’entrevue pour le poste qu’il détient. Est-ce vraiment Brad Stevens qui l’a choisi, ce qui serait vraiment bizarre d’avoir un gars qui veut ouvertement ton emploi à ses côtés, ou est-ce que Danny Ainge (D.-G. des Celtics) l’a forcé à prendre Jay Larranaga? Ceux qui ont lu les livres de Phil Jackson savent que l’idée d’avoir un espion qui rapporte tout au GM peut détruire l’unité d’une équipe.

620-gay-johnson-derozan-thumb-620xauto-332031

3- La course au premier choix

Comme Woodwendy l’a si bien expliqué, beaucoup d’équipes saboteront leur saison pour avoir un haut choix au prochain repêchage. Deux choses retiennent mon attention:

  •  Il n’y aura pas d’équipes moyennes cette saison. Soit elles vont aller pour le championnat ou pour la loterie du repêchage.
  •  Toronto (Rudy Gay), Boston (Rondo, Courtney Lee), Philadelphie (Evan Turner, Daniel Orton, Thaddeus Young), Milwaukee (Caron Butler, Gary Neal) et Phoenix (Emeka Okafor, Channing Frye) ont tous des joueurs qui pourraient changer la balance du pouvoir. Il y aura beaucoup d’échanges cette saison, selon moi.

356a74613f049fc2279d46c4fa5831eb

4- La pièce manquante

Je viens de parler de certaines équipes qui pourrait aider une équipe à devenir prétendante au titre. Cependant, trois joueurs se distinguent par leur disponibilité et leur talent :

  • Pau Gasol: l’équipe qui se retrouvera avec lui pendant les séries éliminatoires aura un joueur qui lui garantira 20 points, 10 rebonds, 2 blocs, et surtout forcera la défense à envoyer un marquage à deux automatique, donc créera des tirs ouverts pour ses arrières.
  • LaMarcus Aldridge: un peu moins dominant aux rebonds que Pau Gasol mais tout aussi efficace à l’attaque.
  • Danny Granger: Avec les Pacers, il est le joueur parfait pour battre Miami. Il peut tenir en échec Wade et LeBron défensivement, et les forcer à jouer en défense lorsqu’il a le ballon. Si les Pacers l’échangent, sa nouvelle équipe aura quelqu’un qui peut créer ses propres tirs et rentrer ses tirs ou il est tout seul.

nba-finals-trophy-600x406-550x350

5- Le format 2-2-1-1-1 en finale

Pour la plupart des gens, ce n’est que du bon sens que de retourner à ce format. Il y a cependant des grands oubliés. Qui sont-ils? Les médias indépendants. La NBA a été la première ligue (en fait, c’est la seule ligue) à ouvertement accueillir les blogueurs et les réseaux sociaux. Maintenant que les coûts de déplacements seront grandement augmentés, ces médias auront-ils toujours leurs places?

stephen-curry-arms-raised

6- Le Saut

La NBA est la seule ligue où l’on peut savoir exactement quand un joueur étoile fait «Le Saut» pour devenir une superstar. Pensons à Michael Jordan et son explosion de 63 points au Garden de Boston en 1986; Kobe Bryant et le quatrième match de la finale contre les Pacers en 2000; LeBron et ses 25 points d’affilée contre les Pistons en 2007. Qui fera Le Saut cette année?

  • Stephen Curry: Saura-t-il continuer sur sa lancée, ou ses blessures chroniques feront-elles irruption encore?
  • Paul George: Maintenant tout le monde s’attend à ce qu’il soit un des 10 meilleurs joueurs de la ligue, saura-t-il faire face à la pression?
  • John Wall: Est-ce que sa fin de saison dernière était son élan vers Le Saut, ou sera-t-il « seulement » un très bon joueur?
  • Kyrie Irving: Il en est maintenant à sa troisième année dans la ligue. Habituellement à ce stade-ci, un déclic arrive. Passera-t-il d’un joueur excitant à une superstar?

hi-res-170990374-dwyane-wade-lebron-james-and-chris-bosh-of-the-miami_crop_north

7- Miami

Pendant toute la saison dernière, Erik Spoelstra a essayé de nous vendre le fait qu’il implantait un système où il n’y avait pas de position. Cet été, leur grande acquisition fût Greg Oden. Les autres points qui ressortent du lot pour le Heat:

  • Après 3 finales de suite, Coach Spoelstra devra limiter le nombre des minutes à son «Big 3» de Lebron James, Dwyane Wade et Chris Bosh. Mais en limitant ces minutes, pourront-ils éventuellement développer une chimie avec Greg Oden?
  • Wade et LeBron aiment aller au panier. Ça fonctionne bien parce que Bosh joue à l’extérieur. Comment cela se passera-t-il avec Greg Oden qui est un vrai joueur de centre?
  • Chris Bosh jouera sa position naturelle de gros ailier. Son avantage de vitesse qu’il avait sur les centres ne sera plus là. Acceptera-t-il une diminution au niveau des statistiques alors qu’il pourra devenir joueur autonome à la fin de la saison?

8 – Les Knicks/Pistons/Grizzlies

Qu’ont ces équipes en commun? Assez pour que j’écrive un billet juste sur elles… À lire dès demain!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s