Varlamov dans le trouble

On peut vous assurer que Semyon Varlamov ne passera pas l’Halloween ce soir…

Tard mercredi soir, le gardien de but de l’Avalanche du Colorado, Semyon Varlamov, s’est livré lui-même à la police de Denver.

Il a été accusé d’enlèvement au deuxième degré, qui est considéré comme un délit au Colorado, et de voies de fait au troisième degré, qui est considéré comme un crime. Il a été placé derrière les barreaux dans une prison du comté de Denver sans caution en raison de l’accusation de voies de fait qui pèse contre lui. Cela signifie qu’il devait passer au moins la nuit de mercredi à jeudi en prison avant de passer devant un juge.

Le Russe connaissait sa victime et ils se seraient même fréquentés. Pendant le processus de l’enquête, évidemment, la Direction de l’Avalanche refuse de commenter l’affaire.

D’une drôle de coïncidence, son entraîneur Patrick Roy a été accusé de violence conjugale, presqu’à pareille date le 22 octobre 2000, alors qu’il aurait défoncé une porte dans une altercation avec son ex-épouse, Michele Piuze.

En huit matchs cette saison, Varly a compilé une fiche de 7-1-0 avec une moyenne de 1,76 et un taux d’efficacité de ,945.

Originaire de Samara, en Russie, il a été un choix de premier tour des Capitals de Washington en 2006 avant d’être échangé à l’Avalanche en juillet 2011. Il est âgé de 25 ans.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s