Dix vagues: Les joueurs non-repêchés de la LNH

NY Islanders at Tampa Bay

Étant friand des repêchages moi-même, ce système de sélection demeure tout de même une science inexacte. Lorsque la logique n’est pas respectée, plusieurs joueurs repêchés dans les premières rondes ne joueront (ou très peu) dans la grande ligue, comme plusieurs repêchés tardivement vont devenir des joueurs élites. D’autres ne verront jamais leur nom appelé au podium et emprunteront des chemins différents pour se rendre à la quête ultime, celui de jouer dans la LNH. Cette semaine à Dix Vagues, je vous présente un Top 10 des joueurs actifs n’ayant jamais été repêché.

Dan Girardi

10. Dan Girardi
Il n’est pas le joueur le plus spectaculaire, mais c’est le genre de défenseur qui se donne corps et âme pour son équipe. Joueur respecté et apprécié, il a signé avec les Rangers de New York en 2007, et après un très court passage avec le Wolfpack de Hartford, il n’a jamais regardé derrière lui.

Dustin Penner

9. Dustin Penner
De rejeté au premier trio à champion de la Coupe Stanley, Penner est plus reconnu comme un sous-travaillant issu d’un gros contrat. Des buts opportuns ici et là, et deux Coupes Stanley rend la chose plus intéressante pour celui qui a signé initialement avec les Ducks en 2004.

Jason-Garrison

8. Jason Garrison
Il a été boudé lors de trois repêchages alors qu’il évoluait pour l’Université du Minnesota. Il a établi un record chez les défenseurs des Panthers de la Floride en comptant 16 buts lors de la saison 2011-12, ce qui lui a permis de signer un contrat lucratif avec les Canucks de Vancouver l’année suivante.

Minnesota Wild v St. Louis Blues

7. Nik Backstrom
Il a signé un contrat d’un an avec le Wild du Minnesota en 2006, suite à un départ dans son pays natal à l’occasion d’un match NHL Premiere. Cette année-là, une blessure à la mi-saison au gardien numéro un, Manny Fernandez, lui a permis de s’illustrer comme partant, poste qu’il ne perdrait pas de sitôt.

Hiller

6. Jonas Hiller
L’homme masqué a été boudé au repêchage en 2007 avant de signer avec les Ducks d’Anaheim. Pourtant, cela n’a pas empêché la Direction de l’avoir dans leurs bonnes grâces, si bien qu’Ilya Bryzgalov fut soumis au ballotage. En 2009, il supplanta Jean-Sébastien Giguère pour le poste de numéro un.

mark-giordano (1)

5. Mark Giordano
Signé initialement en 2004 avec Calgary, il a fait un bref passage en Russie avant de revenir avec l’équipe et de devenir leur pilier à la ligne bleue, produisant régulièrement pour un défenseur, en plus de s’illustrer en mission défensive.

Chris+Kunitz+Carolina+Hurricanes+v+Pittsburgh+_tO_YgMt37Jl

4. Chris Kunitz
Un autre joueur signé par les Ducks, cette fois-ci en 2003. Il gagna deux fois la Coupe Stanley – en 2007 avec Anaheim et en 2009 avec Pittsburgh – et est devenu un vautour autour du but adverse, marquant 23, 26 et 22 buts au cours des trois dernières saisons.

Antti-Niemi

3. Antti Niemi
Le gardien des Sharks de San Jose a été boudé en 2008 avant de signer avec les Blackhawks de Chicago. Il a soulevé la Coupe Stanley en 2010 avec ces derniers, devenant le premier gardien finlandais à accomplir cet exploit.

dan-boyle

2. Dan Boyle
Malgré le talent indéniable, aucune équipe n’a pris une chance avec Boyle puisqu’il n’avait pas le physique de l’emploi, selon elles. En 1998, il signa avec les Panthers de la Floride qui l’ont échangé au Lightning de Tampa Bay en 2003, malgré un excellent début de carrière. Une Coupe Stanley, un gros contrat et une blessure majeure au poignet plus tard, les Bolts l’ont échangé à leur tour à San Jose.

20120106-095750-g

1. Martin St-Louis
Vous l’avez deviné! Malgré une carrière universitaire impressionnante au Vermont qui lui a prévalu trois nominations au trophée Hobey Baker remis au joueur par excellence du circuit, il a été ignoré à l’encan de 1997. Il a signé avec Ottawa et Calgary avant d’être libéré tour à tour avant de finalement s’installer avec Tampa Bay. Plusieurs trophées individuels, une Coupe Stanley et 928 points ont suivi. Et finalement, la cerise sur le sundae : il n’est qu’à 6 parties du plateau des 1000 matchs en carrière.

Mentions honorables: Rich Peverley, Teddy Purcell, Josh Gorges, Pascal Dupuis, Sean Avery, David Clarkson, Alex Burrows, Tyler Bozak, Zybnek Michalek

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s