Réflexion sur la mort de Paul Walker

gty_paul_walker_ll_131130_16x9_992

À moins que vous étiez loin d’un ordinateur, de votre téléphone mobile, des journaux, de votre téléviseur, d’une radio, ou de tout autre moyen de communication; vous avez sans doute entendu parler de la grosse et triste nouvelle du décès de l’acteur américain Paul Walker. Il n’avait que 40 ans, et laisse en deuil sa fille Meadow, sans compter sa légion d’admirateurs.

Je n’entrerai pas dans les détails, puisque vous connaissez déjà surement les grandes lignes derrière cette mésaventure.

Le star-système est loin d’être un concept qui me fascine. Bien que je reconnaisse qu’il y ait des célébrités dans le monde du divertissement sous toutes ses formes, je ne suis pas du genre à en aduler et encore moins à m’intéresser aux potins et à leur vie privée. Même si j’ai mes acteurs et mes actrices favoris, tout ce qui m’intéresse c’est leur talent et dans des cas isolés, leurs bons coups personnels et professionnels. Inévitablement, j’entends des histoires de coulisses ici et là, mais bon; je ne deviendrai pas sourd pour autant!

Il est injuste par contre de déplorer le fait que des millions de gens pleurent la mort d’une vedette, alors que partout sur le globe, il y a de la misère sous toutes ses formes. Attention, je ne dis pas que Walker est plus important que celle-ci; étant originaire d’un pays pauvre moi-même, je suis sensibilisé à cette injustice.

Un décès n’est pas plus important qu’un autre, et je suis très attristé par les millions de gens qui perdent leurs proches à cause d’une catastrophe naturelle, qui souffrent de famine, et qui se font exploiter par des mégapoles qui veulent sauver le moindre sou. Il faut cependant comprendre aussi qu’on s’attache aux idoles de la télévision. Cela ne veut pas plus dire que les gens qui pleurent la mort de ces vedettes sont des sans-cœurs qui se foutent de la misère dans le monde.

De plus, Walker était un philanthrope. Il redonnait à la société, aux gens démunis et surtout aux victimes justement touchées par ces sinistres en faisant des dons, du bénévolat et il avait même mis sur pied une fondation au nom de Reach Out Worldwide visant à venir en aide aux victimes de tempêtes tropicales. Au moment de son décès, il s’en allait justement à un événement caritatif pour venir en aide aux victimes de la tempête Haiyan qui a balayé les Philippines. Bien sûr, il rejoint plus de gens car nous l’avons tous vu au grand écran, et dans plusieurs cas nous avons tous grandi en le voyant incarner le personnage de Brian O’Conner dans les films de la série Fast & Furious. Néanmoins, à mes yeux, il représentait l’image rêvée d’une vedette; celui à l’attitude et au style de vie exemplaire, reconnaissant pour sa vie aisée, qui n’oublie pas d’où il vient et qu’il redonne à ceux qui en a de besoin. Je n’ai aucunement de misère à croire ses comparses lorsqu’ils s’entendent à se dire qu’il était un bon gars.

Travaillant moi-même dans un organisme philanthrope, je reconnais et je salue la générosité de tous les bénévoles et de tous les donateurs. Walker le faisait à son compte et je salue ceci.

Repose en paix, Paul.

Publicités

Une réflexion sur “Réflexion sur la mort de Paul Walker

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s