Hockey Canada nous dévoile son équipe pour les Jeux de Sochi

1297431488555_ORIGINAL

Le moment tant attendu est enfin arrivé. Hockey Canada a dévoilé aujourd’hui la liste les 25 joueurs qui représenteront la feuille d’érable aux Jeux Olympiques de Sotchi, au mois de février. Tous et toutes ont joué au gérant d’estrade pendant ce temps, de nombreux débats ont eu lieu sur qui devait faire partie de l’équipe ou pas; des tonnes de spéculations ont suscité toutes sortes de discussions. Tout cela est maintenant chose du passé puisqu’Équipe Canada est enfin connue. Fait-elle l’unanimité? Définitivement pas. Ira-t-elle loin? Cela, par contre, nous pouvons parier dessus. Gagnera-t-elle, ça, c’est une autre chose!

En regardant cet alignement, il est définitivement clair que Hockey Canada voulait des joueurs qui pourront jouer des deux côtés de la patinoire. Il est aussi évident qu’on s’attend à ce que certains joueurs amènent leur chimie de leur équipe respective. Comme en 2010, le trio de Marleau-Thornton-Heatley, Getzlaf-Perry, Richards-Carter étaient tous réunis pour jouer ensemble à Vancouver. Cette fois, on peut s’attendre à ce que le Canada exploite la chimie qui opère entre Kunitz avec Crosby, Sharp avec Toews, Getzlaf et Perry encore une fois, Bouwmeester et Pietrangelo chez les défenseurs.

Beaucoup de surprises et de déceptions également. On s’attendait tous à ce que Martin St-Louis, Claude Giroux et Mike Richards fassent partie de l’aventure. La sélection de Rick Nash ne fait pas l’unanimité, lui qui en arrache cette saison. Son expérience de 2010 lui a surement penché dans sa balance. Même s’il est plutôt fiable défensivement, Dan Hamhuis s’est mérité une place sous le radar, alors que les amateurs auraient sûrement préféré voir Brent Seabrook à sa place.

En tout et partout, Hockey Canada nous surprendra toujours avec sa mauvaise habitude de sélectionner des joueurs pour un rôle spécifique au lieu de maximiser sur son bassin de talent et mettre la meilleure équipe sur la glace. Je ne dis pas qu’il faut 20 Sidney Crosby dans l’équipe. Un gars comme Patrice Bergeron va briller en désavantage numérique, cela sera son rôle pour la durée des Jeux. Des gars comme ça, il en faut. Je parlais plus de joueurs comme Chris Kunitz, qui a comme seul et unique rôle de se faire alimenter par Crosby et marquer des buts. Sans cela, il est inutile pour une équipe qui affrontera les meilleurs au monde. Or, tous les joueurs de cette formation peuvent marquer des buts, mais ils ont quand même plusieurs autres tâches à accomplir. Donc leur utilité est payante et non sacrifiable.

Malgré cela, j’ai beaucoup d’espoir pour cette équipe même si elle me laisse sur mon appétit. En espérant que cette fois-ci, les gars laisseront leur égo dans le vestiaire et joueront sans nous donner quelques frousses. On n’oubliera jamais la mésaventure des Jeux de Turin…

Attaquants

Jamie Benn (Dallas)
Patrice Bergeron (Boston)
Jeff Carter (Los Angeles)
Sidney Crosby (Pittsburgh)
Matt Duchene (Colorado)
Ryan Getzlaf (Anaheim)
Chris Kunitz (Pittsburgh)
Patrick Marleau (San Jose)
Rick Nash (Rangers)
Corey Perry (Anaheim)
Patrick Sharp (Chicago)
Steven Stamkos (Tampa Bay)
John Tavares (Islanders)
Jonathan Toews (Chicago)

Défenseurs

Jay Bouwmeester (St. Louis)
Drew Doughty (Los Angeles)
Dan Hamhuis (Vancouver)
Duncan Keith (Chicago)
Alex Pietrangelo (St. Louis)
P.K. Subban (Montréal)
Marc-Édouard Vlasic (San Jose)
Shea Weber (Nashville)

Gardiens

Roberto Luongo (Vancouver)
Carey Price (Montréal)
Mike Smith (Phoenix)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s