Les coups de coeurs 2013 d’Edvard

170831572-1024x685

Pour moi dresser une liste est facile. J’aime faire des listes. Un peu comme John Cusack dans High Fidelity. Films, séries télé ou albums favoris. Donnez moi une heure et je vous en fais une. La difficulté qui se présente à moi lorsque je dois écrire une liste de fin d’année, c’est que je pense rarement à l’année comme étant du 1 janvier au 31 décembre. La saison de la NBA commence en novembre et se termine en juin. La saison de télé commence en septembre et finit en mai. Ça serait plus facile pour moi de faire une récapitulation en juillet… Hmm…. Excusez moi, je pense tout haut. Sans plus tarder, voici mes coups de coeur 2013.

La NBA étant ma ligue favorite, j’aurais aimé vous parler du sixième match de la finale où en un instant la carrière de LeBron James changea. Cependant Woodwendy l’a vraiment bien décrit, donc je dois penser à quelque chose d’autre.

Fever Pitch est un de mes livres favoris. Nick Hornby (An Education, High Fidelity, About A Boy) nous raconte son amour pour le club de football européen Arsenal dès sa pré-adolescence (11 ans) jusqu’à ses 34 ans. Sa passion et ses angoisses (peut-on avoir un sans l’autre quand on est fan d’une équipe sportive?) traversent les pages de son livre. C’était le 25e anniversaire de ce livre l’an passé. Pourquoi je vous parle de ce livre? Parce qu’Alexandre a écrit quelque chose d’aussi passionné sur ses Knicks.

Oublions donc le sport pour se concentrer sur les arts. J’ai toujours trouvé que la mort des stars étaient un peu trop médiatisé. Jusqu’à ce que je lise ce que Francis nous dit sur la mort de Paul Walker. Effectivement, si des millions de personnes sont allés voir un film, c’est un peu normal que les médias parlent du décès de l’acteur principal. Et ça ne veut pas dire pour autant que ces gens qui pleurent la mort d’un acteur, ne sont pas aussi sensibles à des causes humanitaires.

Après avoir vu American Hustle (Christian Bale et Amy Adams sont tous deux excellents) et Silver Linings Playbook peu de temps après, je voulais écrire quelque chose sur Jennifer Lawrence. À part le fait qu’elle joue un peu le même rôle dans les deux films, je n’avais pas grand chose à dire donc j’ai laissé faire. Un peu comme le film Gravity. À part que j’ai été déçu du film, je n’avais rien à dire. Cependant je suis drôlement content que Catherine a beaucoup plus de talents que moi pour parler de ces choses.

Je n’ai jamais compris le phénomène Britney Spears. À part quelques extraits, sa musique ne me laisse ni chaud ni froid. Malgré que les magazines tels que Rolling Stone et Esquire ont souvent écrit sur ses hauts et ses bas personnels, ils n’ont jamais pu expliquer la relation entre Britney et ses fans. Ce que Cynthia a fait superbement et simplement.

Finalement, mon coup de coeur 2013 a été Passions De Salon. Des amitiés qui se sont créées, aux discussions virtuelles hilarantes, en passant par des prises de bec dûes à des différences d’opinions, et surtout, un grand surtout au support que vous nous faîtes en visitant notre site, en aimant et partageant nos articles sur Facebook, rien ne m’a autant touché que ce site.

Sur ce, je vous souhaite une année 2014 remplie de joie, de santé et de bon temps avec ceux que vous aimez.

Publicités

2 réflexions sur “Les coups de coeurs 2013 d’Edvard

  1. Merci pour le shout out et pour l’article. J’aime la façon dont tu as présenté tes coups de coeur et là j’ai le goût de voir American Hustle.

    P.S. Gravity… moi non plus, man… moi non plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s