Dix Vagues: Les meilleurs espoirs du CH

beaulieu-940

Pour cette édition des Dix Vagues, je vous offre un petit suivi des dix meilleurs espoirs du Canadien de Montréal, et où ils en sont dans leur développement et dans leur saison. Dans l’ordre, je prendrai en considération s’ils sont prêts de la LNH, leur cote que vous pouvez trouver sur le site spécialisé Hockey’s Future et bien sur leur rendement cette saison. Sans plus tarder, voici ces espoirs :

1. Jarred Tinordi (33PJ-1B-4A-5PTS/+3) – Cote : 7.5C
On l’a tous vu au dernier camp et on a tous pensé qu’il commencerait la saison à Montréal. Par contre, la Direction a décidé de l’envoyer à Hamilton, dans l’espoir qu’il puisse jouer sur la première paire de défenseurs tout en ayant plus de responsabilités. Il ne sera jamais reconnu pour ses habilités offensives, mais son différentiel de +3 démontre qu’il a des aptitudes défensives. Ce n’est qu’une question de temps avant qu’on le voit faire le grand saut.

2. Nathan Beaulieu (32PJ-4B-10A-14PTS/-4) – Cote 8.0C
Beaulieu a tous les atouts pour être une menace en avantage numérique, mais ce sont ses carences en défensive et ses frasques hors-glace qui l’empêchent toujours d’avoir une véritable chance d’être à Montréal. Avec un entraineur comme Sylvain Lefebvre, il est inévitable que Beaulieu travaille sur son positionnement dans sa zone. Il demeure qu’il a été un élément important pour les Bulldogs cette saison. Récemment rappelé par le CH, il aura la chance de faire valoir son apprentissage.

3. Sebastian Collberg (28PJ-2B-3A-5PTS/+2) – Cote : 8.0D
Ne laissez pas les statistiques vous tromper, Collberg joue en Europe où la surface olympique laisse beaucoup d’espace et donc, le hockey est plus axé sur le mouvement de la rondelle et le patinage. Néanmoins, il est à 4 pts près de dépasser son total de sa saison recrue. Il a également joué un rôle important dans la conquête de la médaille d’argent remportée par l’équipe suédoise au dernier Championnat du Monde de hockey junior. Même s’il doit toujours augmenter sa masse musculaire, je suis convaincu que son talent et son potentiel lui donneront une véritable chance dans le circuit Bettman.

4. Zachary Fucale (29PJ-20V-7D-1DP/Moy. 2.45/% d’arrêt .902) – Cote : 8.0D
Avec 20 victoires en 29 matchs, il est évident que Fucale donne une chance de gagner à chaque soir à son équipe. Il n’en demeure pas moins qu’il jouera une autre saison dans le junior, durant laquelle il pourra encore une fois participer au Championnat mondial junior qui se déroulera cette fois à Montréal. Il a un avenir évident dans le hockey, mais dans combien de temps? C’est davantage difficile à prédire.

5. Greg Pateryn (31PJ-7B-9A-16PTS/+10) – Cote 6.5C
Même s’il n’est pas aussi bien coté que les autres, Pateryn se retrouve 5e pour la simple et bonne raison qu’il est le meilleur défenseur des Bulldogs cette saison. Avec ses 16 pts dont 7 buts, son différentiel de +10 fait de lui un joueur constant à égalité numérique. On a également vu qu’il se tirait bien d’affaire lorsqu’il a été rappelé dans le passé. Il ne jouera peut-être jamais sur les deux premières paires avec le grand club, mais il aura bien son utilité dans la troisième paire.

6. Jacob de la Rose (34PJ-5B-5A-10PTS/ -3) – Cote 7.0C
Ceux qui ont regardé jouer la Suède au dernier Championnat mondial savent pourquoi il est là. Il n’a peut-être pas dominé aux points, mais on a très bien vu qu’il sera un atout dans les deux sens de la patinoire. Avec son attitude irréprochable et son ardeur au travail, de la Rose sera un genre d’héros obscur qui fera parler son jeu par la façon qu’il se comporte sur la glace. Il devrait représenter la Suède une fois de plus au WJC, à Montréal.

7. Michael McCarron (41PJ-6B-11A-17PTS/ 0) – Cote 7.5C
Celui qui s’est attiré toute l’attention en se comparant à nul autre que Milan Lucic, a reconnu qu’il a déclaré cette comparaison sous l’émotion. McCarron a encore beaucoup à apprendre et il le fera très bien avec les frères Hunter à London, en Ontario. Son potentiel offensif reste encore obscur, mais il se tire quand même bien d’affaire du côté défensif et surtout grâce à sa robustesse. Ignoré par l’équipe américaine, il risque par contre de recevoir une invitation au prochain tournoi d’hockey junior à Montréal.

8. Artturi Lehkonen (33PJ-7B-13A-20PTS/ -2) – Cote 7.5D
Même si ses blessures demeurent une préoccupation, le Finlandais a démontré qu’il a un bagage de talent, qui a aidé son pays à rafler la médaille d’or au dernier WJC. Il n’est pas le plus grand ni le plus gros, malgré cela, il joue au-delà de son gabarit; ce qui fait de lui une menace à chaque fois qu’il possède la rondelle. Il a encore besoin de beaucoup de développement, par contre, il demeure toutefois un projet qu’il ne faut pas écarter quant au prochain camp d’évaluation.

9. Sven Andrighetto (26PJ-8B-9A-17PTS/ -1) – Cote 7.5D
Ignoré deux fois au repêchage, c’est à sa troisième chance que le Suisse a été appelé au podium. Déjà âgé de 20 ans, il a commencé sa carrière de hockeyeur professionnel avec les Bulldogs cette année, récoltant 17 pts en 26 matchs. De petite stature mais à quel point talentueux, il demeure lui aussi un projet dans le bassin d’espoirs du CH.

10. Louis Leblanc (35PJ-9B-11A-20PTS/ +3) – Cote 7.0 C
Même si sa saison a commencé avec drame – généré entre autres par sa copine Aleksandra Wozniak – Leblanc n’a pas voulu que cette distraction lui affecte. Au moment de cette rédaction, il figure au 2e rang des marqueurs chez les Bulldogs, ce qui pourrait certainement lui prévaloir un rappel par le grand club comme on a vu en début de saison. Même si on s’attend à davantage d’un choix de première ronde, il ne faut pas s’attendre à ce que Leblanc joue sur les deux premiers trios un jour, mais plutôt en tant que joueur de soutien.

–  Mention spéciale : Gabriel Dumont, Darren Dietz, Magnus Nygren, Martin Reway et Christian Thomas.

–  Ceux qui m’intriguent : Brady Vail, Joonas Nattinen, Tim Bozon, Charles Hudon et Dalton Thrower.

Publicités

Une réflexion sur “Dix Vagues: Les meilleurs espoirs du CH

  1. Bel article! Effectivement la relève du canadien de Montréal s,’annonce assez bien. D’après moi, Louis Leblanc ne fera pas la Nhl avec Montréal. Il n’a jamais rien fait pour impressionner les dirigeants. Un joueur que j’ai hâte de voir à l’oeuvre est le jeune Martin Reway. J’ai eu la chance de le voir à l’oeuvre aux championnats juniors et il m’a beaucoup impressionné.
    Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s