Marcus Smart, ou le danger de la proximité

espnw_a_smart_800x450

Le garde étoile des Cowboys de l’université d’Oklahoma State, Marcus Smart a été suspendu pour trois parties, dû à son altercation avec un fan lors d’un match contre l’Université Texas Tech samedi dernier. Après un geste défensif, Marcus s’est retrouvé dans la foule. En se levant, il se retourne pour répondre au commentaire d’un fan qu’il finit par bousculer.

Écoutez, je ne sais pas ce qui a été dit ou non, et en aucun cas je prône la violence. Le fan en question, Jeff Orr, soutient qu’il l’a simplement traité de «piece of crap». Marcus, pour sa part, affirme qu’il a réagi dû à des commentaires raciaux.

Je vais donc m’en tenir à ce que je sais.

Je suis Smart depuis sa troisième année du secondaire. Les recruteurs ne se lassent de dire à quel point c’est un jeune avec un caractère exceptionnel. Il est un leader qui rallie ses coéquipiers et qui soutire d’eux leur maximum à tous les matchs. Ses anciens entraîneurs parlent de lui comme un talent facile à gérer, toujours à l’écoute et qui cherche constamment à s’améliorer. À un point tel que, malgré qu’il était assuré de faire partie du top 3 du repêchage de l’an dernier, il a décidé de retourner sur les bancs d’école pour peaufiner son jeu au lieu d’aller ramasser les millions de la NBA. L’été dernier, il a été choisi pour faire partie du camp de Team USA et a côtoyé des vedettes de la NBA, qui n’avaient que de bonnes choses à dire sur lui.

Jeff Orr est un fan ardent de Texas Tech. Dans le passé, il a fait les manchettes pour sa réaction démesurée suite à un dunk d’un joueur de Texas A&M. Un ancien entraineur de la conférence du BIG 12 mentionne dans l’anonymat qu’avant chaque match contre Texas Tech, il avertissait ses joueurs d’éviter toute interaction avec ce fan zélé.

Honnêtement, je suis surpris que ce genre d’événement ne survient pas plus souvent. Le basketball est le sport où les partisans sont les plus proches de l’action. Les dirigeants doivent trouver de meilleurs moyens de limiter les contacts entre fans et athlètes.

Pour en rajouter, la proximité du fan de ne s’arrête pas là. Une fois à la maison, il peut continuer à invectiver les joueurs en utilisant les réseaux sociaux comme Twitter et Facebook.

Soyons sincères: combien d’entre nous arriveraient à garder leur sang froid en étant constamment la cible d’adultes colériques et souvent saouls, qui ne se gènent pas pour nous crier des bêtises?

La victime ici est Marcus Smart, lui qui ne peut se consoler en se disant qu’il peut bien endurer quelques insultes en échange de millions de dollars pour l’instant. Et je reste soulagé que, malgré la suspension, les échos qui viennent des recruteurs est que l’incident n’affectera pas trop sa position au prochain repêchage. Les piètres performances récentes de son équipe… ça, c’est autre chose.

Il est temps que les spectateurs soient tenus responsable de leurs actions. Peu importe le niveau de compétition, les athlètes sont avant tout des êtres humains qui méritent d’être respectés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s