Place au hockey à Sotchi!

sochi-olympics-hockey2

C’est ce matin qu’a réellement débuté le tournoi à la ronde de hockey sur glace masculin qui se déroule aux Jeux Olympiques de Sotchi. Douze équipes se disputeront une place à la ronde des médailles, mais bien sûr plusieurs y partent favoris, comme d’autres n’y sont que pour l’expérience et le développement de leur système national et de leurs joueurs. Néanmoins, il en demeure que ce sport soit une des disciplines les plus populaires des Jeux d’hiver qui est suivi avec beaucoup d’engouement, pas juste en Amérique du Nord, mais à travers le monde. Sans plus tarder, voici trois choses qu’il faudra surveiller par équipe lors des deux prochaines semaines.

À noter que pour ceux et celles qui voudront suivre ces parties mais qui n’ont pas accès à un téléviseur, vous pouvez télécharger l’application gratuite de CBC sur votre téléphone intelligent qui vous permettra de ne manquer aucun seconde de l’action.

Austria

Autriche

– Tous les yeux seront rivés sur Thomas Vanek qui est leur meilleur joueur hors de tout doute. L’Autrichien deviendra joueur autonome à la fin de cette saison, se servira-t-il des JO pour faire monter sa valeur?

– Michael Raffl connait une bonne saison recrue avec les Flyers de Philadelphie. Ses 18 pts en 46 matchs font de lui une bonne trouvaille pour Philly, lui qui n’a jamais été repêché.

– Michael Grabner n’a jamais atteint le plateau des 30 buts depuis sa saison recrue. Même s’il en arrache depuis celle-ci, il reste que Grabner jouera un rôle important dans la formation autrichienne.

2014_olympics_three_jerseys_640original_127301

Canada

– John Tavares, Ryan Getzlaf et Corey Perry représentent le trio de la mort sur papier. Tous les trois sont capables d’amasser des points à la pelletée, mais y parviendront-ils? Ça, c’est une autre chose.

– P.K. Subban sera-t-il un défenseur numéro sept? Ou parviendra-t-il à forcer ses entraineurs à l’employer plus souvent qu’autrement? En début d’année, j’avais prédit qu’il connaitra un tournoi tranquille, mais qui se lèvera et jouera un rôle clé en ronde des médailles… un peu comme Drew Doughty en 2010.

– Qui sera le gardien numéro un? Carey Price entreprendra le premier match des siens jeudi, alors que Luongo sera en place vendredi.

Czech-Republic-Jerseys-Olympics

République Tchèque

– Vous vous souvenez de Petr Nedved? Le même Petr Nedved qui a représenté le Canada en 1994, qui a eu une carrière couci-couça dans la LNH et qu’à 42 ans, il représentera cette fois les Czechs?

– On va voir ce que Tomas Plekanec a dans le ventre, puisque le joueur du Tricolore arbora le C pour son équipe.

– À l’instar de Nedved, cela sera vraisemblablement les derniers Jeux pour Jaromir Jagr… quoique ce dernier n’ait toujours pas fini de ne nous surprendre.

1763911-max994x592

Finlande

– Même son de cloche pour Teemu Selanne, lui qui jongle avec la retraite depuis un certain temps.

– Trois jeunes au début de carrière impressionnant, il s’agit de Olli Maata, Aleksander Barkov et Mikael Granlund; âgés respectivement de 19, 18 et 21 ans. Trois joueurs complètement différents mais qui connaitront de brillantes carrières.

– La Finlande n’a pas à rougir de son trio de gardiens. Antti Niemi, Tuukka Rask et Kari Lehtonen se partageront le filet, ce qui représente un des meilleurs groupes de portiers du tournoi.

Latvia

Lettonie

– On l’a vu avec les Sabres de Buffalo, Zemgus Girgensons a tous les atouts qu’il faut pour devenir un attaquant de puissance. Ce choix de première ronde en 2012 représente un bel espoir pour le hockey letton.

– L’attaque des Lettons reposera entre autres entre les mains de Martins Karsums et Kaspars Daugavins, qu’on a vu dans le circuit Bettman. Même chose pour les défenseurs Arturs Kulda, Oskars Bartulis  et le gardien Kristers Gudlevskis.

– Continuons la thématique des «vous souvenez-vous», cette fois avec Sandis Ozolinsh. Âgé aujourd’hui de 41 ans, ce gagnant de la Coupe Stanley a été un modèle prototype du défenseur offensif, de qui plusieurs joueurs aujourd’hui ont apprécié voir jouer et ont tenté de dupliquer.

NorwaySet

Norvège

– Le joueur le plus connu pour les amateurs nord-américains est probablement Mats Zuccarello, qui évolue avec les Rangers de New York. Le petit attaquant connait toute une saison avec les Blue Shirts, compilant 43 points en seulement 58 matchs.

– Dans le même groupe de joueurs que nous avons déjà vu dans la LNH, on peut compter Ole-Kristian Tollefsen et Patrick Thoresen.

– Les Norvégiens compteront sur trois jeunes gardiens dont Lars Volden et Steffen Soberg âgés que de 21 et 20 ans. Ils sont repêchés respectivement par les Bruins de Boston et les Capitals de Washington.

2014russia

Russie

– C’est quand même cocasse de devoir compter Alexander Radulov et Ilya Kovalchuk parmi les joueurs que nous avons jadis connus. Des joueurs bourrés de talents qui dominent dans une ligue inférieure, et ce, par choix.

– Les Russes auront une attaque dévastatrice, mais est-ce que leur défense pourra la suivre?

– Bien sûr, on parlera souvent de l’avantage de la patinoire. On verra si cela leur sera bénéfique.

Slovakia-2014-Winter-Olympic-Hockey-Jerseys

Slovaquie

– Les Slovaques pourraient définitivement surprendre. Sur papier, on ne les prendra pas autant au sérieux, mais leur ardeur au travail et leur historique d’équipe cendrillon n’est pas à écarter.

– Leur succès sera entre les mains de Marian Hossa, Jaroslav Halak et le capitaine Zdeno Chara. Il y a également plusieurs joueurs qui ne faut pas écarter comme Michal Handzus, Andrej Sekera et des jeunes loups représentant l’avenir comme Tomas Jurco, Tomas Tatar, Martin Marincin et Richard Panik.

– Dans la section «vous souvenez-vous», on peut compter Branko Radivojevic, Milan Jurcina et nul autre que Marcel Hossa, le frère de Marian.

Sochi Olympics Ice Hockey Men

Slovénie

– L’équipe slovène est carrément celle des Kopitars. Non seulement leur meilleur joueur Anze y joue; son père Matjaz en est également entraineur. Blessé, le cadet de la famille, Gasper ne participera malheureusement pas au tournoi.

– Saviez-vous que Jan Mursak était dans le système des Red Wings de Detroit? Il joue maintenant dans la KHL, ce qui diminue probablement nos chances de le revoir en Amérique du Nord.

– Finalement, il n’y a rien d’autre à signaler de cette équipe autre que j’espère qu’ils n’arboreront pas le vert lime-flash qu’ils semblent porter dorénavant dans d’autres disciplines.

SwedenSet

Suède

– Le meilleur gardien de la planète en ce moment est probablement Henrik Lundqvist… mais espérons qu’il ne se blesse pas, puisque ses adjoints sont Jonas Gustavsson et Jhonas Enroth.

– Les Suédois représentent également une des meilleures défensives du tournoi. Bien balancée, bourrée de talent et comptant plusieurs joueurs qui ont gagné dans leur carrière. Ils sont tout simplement impressionnants.

– On peut en dire de même pour les attaquants. Ils n’ont rien à envier aux autres équipes, si bien que la Suède est un des pays favoris pour rafler l’or cette année.

Switzerland

Suisse

– À l’instar des Slovaques, les Suisses ont aussi un historique rempli d’équipe Cendrillon. Leur défensive est respectable avec les Mark Streit, Roman Josi, Raphael Diaz et Yannick Weber; et en attaque, ils compteront entre autres sur Damien Brunner, Nino Niederreiter et le vétéran Martin Pluss.

– Chez les gardiens, on verra Jonas Hiller qui sera secondé par Reto Berra et Tobias Stephan, qui lui aussi a évolué dans le circuit Bettman.

– En très grande majorité, les joueurs évoluent tous dans la première division de hockey suisse, qui à mon avis est une ligue assez relevée et sous-évaluée. On y compte des clubs comme le HC Davos, les Lions de Zurich et le HC Lugano entre autres.

USA Hockey

États-Unis

– Les Américains ne sont pas le genre d’équipe à dépendre de leur talent. Lorsqu’on regarde leur alignement, on s’attend toujours à ce qu’il soit aussi garni que celui du Canada. Par contre, en consultant la liste des effectifs, il y a une chose qui lie tous ces joueurs: l’ardeur au travail et la détermination. Ils ne sont peut-être pas les plus talentueux, mais ces Américains gagneront avec ces deux qualités.

– Il était le troisième gardien aux Jeux de 2010, et il sera cette fois-ci leur numéro un: Jonathan Quick. Il pourra compter sur Ryan Miller et Jimmy Howard pour le seconder; ce qui représente tout un trio de gardiens.

– Même si la non sélection de Keith Yandle a créé tout un émoi, la défensive a tout ce qu’il faut pour relever le défi et de surprendre la planète Hockey. En attaque, on y trouvera plusieurs combinaisons de talent et de robustesse mené par le capitaine Zach Parise, et ses adjoints Dustin Brown et Ryan Suter.

*   *   *   *   *

L’heure des prédictions

Or: Suède
Argent: Canada
Bronze: États-Unis
Quatrième: Russie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s