Course aux Oscars: L’état des forces, troisième édition

Nous voici donc à la troisième semaine de notre série de critiques et de classements des films en lice aux Oscars. Pour connaître les critères que j’utilise, lisez ceci.

Film-Toronto Preview

Dallas Buyers Club

[Mettant en vedette Matthew McConaughey, Jared Leto et Jennifer Garner, réalisé par Jean-Marc Vallée]

En nomination pour : meilleur film, meilleur acteur, meilleur acteur de soutien, meilleur scénario original

Je vais être honnête: j’ai vraiment voulu aimer le film parce que Jean-Marc Vallée l’a dirigé. Cependant, la réalité est tout autre.

Le film dépeint l’histoire de Ron Woodroof (Matthew McConaughey) qui découvre qu’il a le virus VIH en 1985.

Ou plutôt, ceci est l’évènement déclencheur parce qu’après, le film me perd. Je n’ai aucune idée où le film veut m’amener. Est-ce que c’est la bataille de Woodroof contre le FDA? Est-ce sa relation avec Rayon (Jared Leto)? Est-ce comment il s’y prend pour former le Dallas Buyers Club, où des personnes atteintes du VIH reçoivent des médicaments qui ne sont pas autorisés par le FDA? Arrivé à la fin, je n’ai toujours pas d’idée de ce que le film voulait faire.

Le seul élément qui sauve le film est la prestation des acteurs. Et pour ces performances, je dois faire référence au sport.

Qui est le joueur le plus utile à son équipe :

– Celui qui joue à la hauteur de son potentiel et qui a des joueurs talentueux alentour de lui?
– Celui qui joue au-dessus de son talent et qui amène une équipe moins talentueuse dans les séries grâce à une performance transcendante?

Je vote toujours pour celui qui offre une performance transcendante. Et c’est ce que Matthew McConaughey et Jared Leto nous offrent dans ce long métrage. Sans eux, ce film aurait été un straight-to-dvd ou digne du Canal Vie. Ces deux acteurs jouent tellement bien leurs rôles qu’on a l’impression qu’on regarde un documentaire.¹

Jared Leto, dans le rôle de Ravon, travesti sidatique, est tout simplement sobrement spectaculaire. Dans toutes les scènes, on sent sa douleur, sa joie et son humour. Il amène une humanité déchirante à ce film.

Matthew McConaughey transporte ce film sur ses épaules. Méconnaissable à cause des 35 livres qu’il a perdu pour le film, il ne joue pas le rôle de Ron Woodroof à merveille, il devient Ron Woodroof. On le voit passer de fêtard excessif et homophobe à quelqu’un qui prend soin de sa santé, et qui a de la compassion pour tous ceux qui ont le virus du VIH comme lui. On suit son cheminement et on y croit.

En résumé, ce film aurait pu (dû?) être le Philadelphia des années 2010. Au lieu de cela, il deviendra la preuve que tous les professeurs du métier d’acteur utiliseront pour prouver que même si le film est en-dessous de la moyenne, les acteurs peuvent quand même livrer une performance inoubliable.

Verdict: Netflix si l’on aime regarder le jeu des acteurs. Télévision non-cablée pour le scénario.

*   *   *   *   *

Catégorie The Godfather II (meilleur film)

1- American Hustle
2- Gravity
3- Dallas Buyers Club

Catégorie Marlon Brando (meilleur acteur)

1- Matthew McConaughey
2- Christian Bale

Catégorie Katharine Hepburn (meilleur actrice)

1- Cate Blanchett
2- Amy Adams
3- Sandra Bullock

Catégorie Christoph Waltz (meilleur acteur de soutien)

1- Jared Leto
2- Bradley Cooper

Catégorie Shelly Winters (meilleur actrice de soutien)

1- Jennifer Lawrence
2- Sally Hawkins

Catégorie Woody Allen (meilleur scénario original)

1- Blue Jasmine
2- American Hustle
3- Dallas Buyers Club

*   *   *   *   *

¹Celle qui nous sort de cette pensée est Jennifer Garner. Pas qu’elle soit horrible dans le film, mais quel est son but dans l’histoire? Prouver que tous les médecins ne sont pas les mêmes? Que Woodroof, même avec le VIH, a du charme?)

Publicités

2 réflexions sur “Course aux Oscars: L’état des forces, troisième édition

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s