Coupe du Monde: La chute d’une nation

 

Oscar Dani Alves

Jamais un jour je pensais revivre la déception de 1998. La Seleçao vient de s’incliner 7-1 en sol brésilien et franchement j’ai encore du mal à y croire. Les signes ont pourtant plu depuis le début de ce Mondial, mais en partisan que je suis j’ai refusé d’y prêter attention.

Le sélectionneur Luiz Felipe Scolari s’est entêté de ramener le groupe vainqueur en Coupe des Confédérations l’an dernier et a laissé chez eux des Lucas Moura, Pato, Kaka, Coutinho, Ronaldinho et j’en passe; pour faire de la place à des Fred, Dani Alves et Hulk clairement pas en forme pour de la compétition au plus haut niveau qui soit. Il a refusé d’aller avec un style plus offensif qui était clairement plus adequat pour son personnel.

Son palmarès bien garni comme sélectionneur nous a fait fermer les yeux sur un entraîneur qui vivait dans le passé, mais qui avait à sa disposition un club nettement évolué qui était prêt à passer à autre chose.

Bien entendu, la blessure de Neymar a emporté avec elle tout le flair de notre offensive, mais ce qui a vraiment fait mal contre l’Allemagne, c’est la perte de notre pilier défensif et capitaine, Thiago Silva. Ce dernier a écopé d’un carton jaune bien mérité mais tellement stupide dans le match précédent, et sans lui la défensive n’a pu arrêter l’hémorragie de buts qui s’est produite aujourd’hui.

Kroos

Cependant, du coté sportif, ce sont des choses qui arrivent. L’équipe est encore jeune et talentueuse, et ne sera jamais en manque de relève. Elle demeura assurément parmi l’élite mondiale dans les années à suivre. Ce revers en demi-finale demeure quand meme le meilleur résultat depuis la victoire de 2002 contre ces mêmes Allemands au Japon.

Ce qui m’inquiète vraiment est comment ce pays somme toutes pauvre malgré son émergence économique récente, qui a des besoins criants à tous les niveaux sociaux, des infrastructures déficientes, et un climat politique tendu, justifiera-t-il les millions dépensés par ce résultat si décevant? Le peuple aura tous les droits de se révolter une fois de plus, s’il décide de le faire.

Brazil fan crying

L’impression que ça me laisse, c’est que ces pleurs Brésiliens qu’on verra sans arrêt aux nouvelles dans les prochains jours ont une signification beaucoup plus profonde qu’un match sportif perdu. Ce peuple fier aura sacrifié beaucoup d’argent, de ressources naturelles et même réclamé des vies innocentes au nom d’un rêve sportif maintenant inachevé.

En essayant d’etre objectif, cela reste quand meme le meilleur Mondial que j’ai eu la chance de suivre et il est encore loin d’etre terminé! Bonne chance aux nations survivantes; et à tout mes potes qui vont inévitablement me mener la vie dure d’ici la fin de l’été: balancez le tout, je suis prêt à accueillir!

Publicités

3 réflexions sur “Coupe du Monde: La chute d’une nation

  1. Cela prouve hors de toute doute que la victoire contre la Colombie était trompeuse voire frauduleuse. C’est probablement la pire édition de la Seleçao de 30 dernières années. L’équipe n’avait aucune cohésion et Luiz Felipe Scolari a été paresseux dans ses choix de joueurs.

    Je crains que l’on assiste à un moment de vaches maigres pour le Brésil dû à un manque de relève. Ne soyez pas surpris s’il rate le rendez-vous russe en 2018.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s