Le Procès de LeBron James

lebron-james_6loq05j32ogp17ycxt0fy3ocj

La poussière est maintenant retombée. Cet été, LeBron James a bouleversé la hiérarchie des puissances de la NBA en annonçant son retour dans son patelin à Cleveland, en Ohio. Cette même équipe qui avait fait de lui le premier choix au repêchage de 2003.

Cette deuxième édition de « La Décision » a été menée avec beaucoup plus de classe que lors du fiasco d’il y a 4 ans. Dans une lettre touchante publiée sur le site de Sports Illustrated, LeBron annonce son retour au bercail. L’humilité qu’il a démontré dans ces quelques lignes le ramène d’une certaine manière dans mes bonnes grâces.

Bien qu’il soit adulé pour cette décision, elle soulève chez moi certaines questions quant à son caractère.

LeBron quitte une équipe qui a participé à la finale de la NBA aux cours des quatre dernières années. Pourquoi ne pas avoir donné la chance à Pat Riley de fignoler le club et d’essayer une autre poussée vers le titre? Il a l’air du capitaine qui se sauve de son navire dès qu’il commence à prendre de l’eau.

J’ai aussi de la misère à croire qu’il a été totalement honnête avec le Heat. Riley est l’un des meilleurs directeurs-généraux de la ligue, et les autres signatures qu’il a effectué cet été me laisse croire qu’il avait des discussions plus que positives avec James. Les joueurs de soutien que sont McRoberts et Granger ne sont efficaces que s’ils sont entourés d’une super vedette. Avec LeBron maintenant parti, Miami est pris avec de mauvais investissements. Une autre décision qui semble avoir été influencée par James est le choix de Shabazz Napier au dernier repêchage. Un favori de LeBron, ce garde médiocre au mieux aurait été disponible plus tard en deuxième ronde, mais afin satisfaire le King, Riley en a fait un choix de première ronde.

Dwyane Wade, coéquipier et très bon ami de LeBron, a renoncé à 40M$ garantis pour permettre de garder son pote à Miami et d’améliorer le club. Tout cela aurait pu être évité si les intentions de James avaient été clairement établies auprès des ses coéquipiers et les dirigeants du Heat. En fait, le seul qui en a profité, c’est Chris Bosh que Miami a du surpayer pour le garder loin des griffes des Rockets de Houston.

1411953059000-DSC-0208-2-

Autre chose qui me fait mettre en doute sa loyauté est ce contrat de deux ans qu’il a signé avec les Cavaliers. Tout le monde s’entend pour dire que c’est une stratégie brillante puisqu’il va profiter de l’expiration des contrats de télévision et de l’augmentation de la masse salariale pour faire plus d’argent. Cependant c’est un couteau à deux tranchants placé sous la gorge de Dan Gilbert, car s’il ne fait pas tout ce qui est exigé par sa supervedette, le Roi James peut encore recommencer son cirque en 2016.

Vous n’avez qu’à en parler au dernier premier choix du repechage, l’Ontarien Andrew Wiggins, qui a pris la porte de sortie dès que LeBron a fait comprendre que le club devait aller chercher Kevin Love. Ce n’était pas prémédité, vous dites? L’absence de Wiggins et Bennett de la fameuse lettre de James n’était pas un hasard, croyez-nous. Pire encore, rien ne pressait d’aller chercher Love avant la date limite des échanges, car les Cavs tenaient sans aucun doute le gros bout du bâton dans leur négociations avec les Timberwolves. Ce n’était un secret pour personne que Love cherchait à quitter le Minnesota, et il aurait été intéressant de voir ce qu’un duo Wiggins/James aurait donné sur les ailes.

Intentionnellement ou non, Lebron s’enlève aussi de la discussion Jordan/Kobe. Il a mentionné d’emblée ne pas s’attendre à un championnat rapide. Il semble soulagé de ne plus avoir cette pression sur les épaules pour l’instant.

Pour les fans de basket, c’est toute une nouvelle que ce retour à Cleveland, car la NBA n’en sera que plus attrayante. Pour les puristes, la question reste la même. Peut-on vraiment le considérer comme le meilleur de tout les temps? Ou sera-t-il jugé coupable d’avoir trop voulu en faire à sa tête?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s