LNH: Guide de prévisions 2014-15

NHL Pucks

Une nouvelle saison est à nos portes. C’est à ce moment ci que chaque partisan se dit que son équipe favorite peut aspirer aux grands honneurs. Évidemment, certains peuvent rêver en profondeur comme d’autres peuvent rêver en couleurs, mais avec la parité qu’offre la ligue depuis quelques années, on peut dire que tout peut arriver. Voici un bref résumé de ce qui sera à surveiller pour chaque équipe.

CONFÉRENCE DE L’OUEST

Les Kings pourront-ils répéter leurs exploits du printemps dernier?

 

Division Pacifique

♦ Kings de Los Angeles
Quoi de mieux que de commencer avec les champions en titre! Ce qui est remarquable de leur situation, c’est que l’équipe est restée intacte à deux joueurs près suite au départ de Willie Mitchell et Colin Fraser. Trois championnats en quatre ans? Ça ne sera pas facile, mais il ne faudra pas parier contre l’exploit. Gaborik semble enfin se plaire avec une équipe, on verra si c’est le cas sur 82 matchs.

Flames de Calgary
La formation est encore jeune. Il sera intéressant de voir s’ils retiendront les services de Sam Bennett, le plus récent choix de première ronde ou s’ils le retourneront pour une autre saison junior avec les Frontenacs de Kingston. Est-ce que Sean Monahan est prêt à prendre davantage de responsabilités? Est-ce que Jonas Hiller pourra voler quelques (voir plusieurs) matchs? Jonny Gaudreau est un nom sur toutes les lèvres en Alberta. Malgré sa petite stature, il accumulera les buts à bon rythme.

♦ Canucks de Vancouver
Depuis quelques saisons, même avant l’arrivée du nouveau directeur-général Jim Benning, une reconstruction a souvent été discutée chez les Canucks. Vraisemblablement, ca a été entamé avec l’échange de Ryan Kesler. Malgré cela, on retrouve encore beaucoup de «patchage» avec les additions de Radim Vrbata, Cal O’Reilly et Derek Dorsett. Je sens que l’hiver sera long à Vancouver…

♦ Oilers d’Edmonton
Est-ce que les Oilers vont enfin éclore comme on le prédit depuis quelques saisons? L’équipe sera encore jeune, le plus vieil attaquant étant Matt Hendricks à 33 ans; et le plus vieux défenseur après Andrew Ference (35 ans) est Nikita Nikitin à 28 ans. Définitivement, Benoit Pouliot et son lourd contrat n’améliora pas les choses. Par contre, l’addition de Teddy Purcell sera intéressante à voir, ainsi que leur plus récent choix de première ronde, l’Allemand Leon Draisaitl.

♦ Coyotes d’Arizona
C’est une bonne formation sur papier, mais elle semble stagner et incapable de passer à un plus haut niveau. Les jeunes loups tels que Max Domi, Connor Murphy et Henrik Samuelsson ont faim et veulent une place avec le club. Assisterons-nous à la renaissance de Sam Gagner? Une chose est sûre, Oliver Ekman-Larsson est définitivement devenu le défenseur numéro un de cette équipe.

♦ Ducks d’Anaheim
Les Ducks visent la Coupe depuis facilement deux ans, mais semblent toujours manquer ce petit ingrédient pour assurer une longue aventure en séries. Avec l’addition de Ryan Kesler, ils ont enfin un deuxième centre digne de ce nom, mais parions qu’ils auront besoin d’un vétéran à la ligne bleue de plus pour soutenir Francois Beauchemin et les jeunes canards.

♦ Sharks de San Jose
Les Sharks ont fait un volte-face en retirant les lettres sur les chandails de Patrick Marleau et Joe Thornton. Pendant ce temps, Logan Couture et Joe Pavelski semblent prendre de plus en plus de place. Il serait également intéressant de voir comment la défense se comportera suite aux départs de Dan Boyle et Brad Stuart, deux autres leaders.

*   *   *   *   *

Nathan MacKinnon pourra-t-il élever son jeu d’un autre cran et faire partie de l’élite?

Division Centrale

♦ Blackhawks de Chicago
Les Hawks consistuent une superpuissance dans l’Ouest avec les Kings, et plusieurs seront d’accord pour dire que la vraie finale du printemps dernier était celle disputée entre ces deux équipes, pour les honneurs de leur conférence. Les bases demeurent solides avec Patrick Kane et Jonathan Toews signés à long terme, et Duncan Keith fraichement récipiendaire du trophée Norris. L’ajout de Brad Richards fera-t-il pencher la balance en leur faveur, ou sera-t-il mis de côté comme à New York?

♦ Wild du Minnesota
L’attaque a plus de punch avec l’acquisition de Thomas Vanek, et on semble faire plus de place aux jeunes tels que Charlie Coyle, Jason Zucker, Mikael Granlund et Jonas Brodin. Malgré cela, il manque d’expérience à la ligne bleue après Ryan Suter, et devant les buts il semble avoir un point d’interrogation également. Sauf que nous connaissons le Wild, il nous surprendra toujours.

♦ Avalanche du Colorado
Ce club a étonné tout le monde la saison dernière. Après avoir fini dans la cave en 2012-13, l’arrivée de Patrick Roy et de Nathan MacKinnon a renversé la vapeur. Avec l’ajout d’expérience avec Daniel Brière, Jarome Iginla et Brad Stuart, les Avs ont les outils nécessaires pour passer à un autre niveau.

♦ Predators de Nashville
Il y a une nouvelle direction à Nashville. Le nouveau pilote Peter Laviolette amènera une nouvelle dimension aux Preds, de qui nous verrons un jeu dépasser les frontières de la défensive. Avec James Neal, Mike Ribeiro et Derek Roy en place, et Filip Forsberg qui éclora d’un moment à l’autre; le hockey sera plus excitant à regarder dans la ville du country.

♦ Blues de St-Louis
Les Blues aussi visaient la Coupe l’année dernière, mais malheureusement l’équipe a flanché dès la première ronde malgré l’ajout d’un gardien d’expérience (Ryan Miller) et l’ajout de caractère (Steve Ott). Le noyau est resté intact et l’ajout de Paul Stastny solidifiera la ligne du centre.

♦ Jets de Winnipeg
Depuis la renaissance des Jets, les partisans sont restés sur leur faim. Evander Kane n’est plus l’ombre de lui-même, Zach Bogosian n’est pas devenu le pilier souhaité, Mark Scheifele tarde à éclore et Ondrej Pavelec manque de constance. Souhaitons que Paul Maurice change la dynamique du groupe, car Kevin Cheveldayoff semble incapable de réunir les outils nécessaires aux Jets. Une chance que les dépisteurs semblent bien faire leur travail…

♦ Stars de Dallas
Comme les Ducks, les Stars ont enfin un deuxième centre digne de ce nom en Jason Spezza – un 2e centre de luxe, soyons franc. Ce dernier épaulera Tyler Seguin et Jamie Benn, qui viennent de connaitre une saison de rêve en jouant ensemble pour la première fois l’hiver dernier. Par contre, la défensive demeure suspecte et devra être adressée plus tôt que tard.

*   *   *   *   *

CONFÉRENCE DE L’EST

Ryan McDonagh, le nouveau capitaine des Rangers de New York.

 

Division Métropolitaine

♦ Flyers de Philadelphie
Après un début de saison misérable, les Flyers ont renversé le tout pour finalement atteindre les séries éliminatoires, tout en venant bien près d’éliminer les Rangers en 7 matchs. L’attaque est demeurée intact alors qu’en défense, le numéro un Kimmo Timonen semble être contraint à la retraite. Toutefois, Steve Mason semble enfin amener une stabilité devant le filet. Malgré cela, les Flyers sont imprévisibles et capables du meilleur comme du pire.

♦ Devils de New Jersey
L’organisation de Lou Lamoriello souffre encore de la retraite subite d’Ilya Kovalchuk et de la perte de Zach Parise via les joueurs autonomes. Personne n’a pu prendre le flambeau à l’attaque et Lou tente constamment de remplir les trous où il en a de besoin. Cory Schneider est maintenant le gardien numéro un incontesté, mais l’hiver sera quand même long au New Jersey.

♦ Islanders de New York
Avec un nouveau propriétaire, est-ce qu’il y aura un changement de garde chez les insulaires? Pourtant, il y a deux ans, ils sont venus très près d’éliminer les Penguins en lever de rideau des séries éliminatoires. Depuis, rien ne va pour eux. Encore une fois, Garth Snow a tenté tant bien que mal de mettre en œuvre une équipe compétitive, en espérant que Jaroslav Halak nous ponde d’autres miracles comme il en a déjà été capable.

♦ Hurricanes de la Caroline
Ça allait déjà mal en Caroline, ca va encore pire depuis la blessure de Jordan Staal. Plus les hivers passent, plus ils se ressemblent. Ça risque d’être une autre année difficile pour les Hurricanes. Les gros canons tels qu’Eric Staal, Jeff Skinner, Alexander Semin, Justin Faulk et Andrej Sekera devront se lever.

♦ Rangers de New York
Champions de l’Est, les Rangers auront beaucoup d’attentes cette saison. On a largué le bois mort en Brad Richards et on est allé chercher une meilleure stabilité en défense avec Dan Boyle. Il sera intéressant de voir comment ils feront avec la perte de joueurs de soutien tel que Brian Boyle qui a été un atout tout au long des séries.

♦ Capitals de Washington
À l’instar des Preds, les Capitals ont un nouvel entraineur en Barry Trotz. Tous les amateurs se demandent comment Alexander Ovechkin se comportera dans le système ultra-défensif de Trotz. D’emblée, il a soutenu qu’Ovi verra moins de temps en avantage numérique. Il y a également un nouveau directeur général, Brian MacLellan. Ce dernier a été chercher du renfort à la ligne bleue en embauchant Matt Niskanen et Brooks Orpik. Retenez également les noms d’Evgeny Kuznetzov et Andre Burakovsky.

Blue Jackets de Columbus
J’ai toujours cru que les Jackets étaient une équipe bâtie pour l’Est et ils m’ont pas fait mentir. À leur première saison dans leur nouvelle conférence, Columbus a participé aux séries pour la première fois depuis la belle époque de Rick Nash. Suite aux nombreux choix hâtifs lors de plusieurs repêchages, l’équipe semble venir à sa maturité. Le DG Jarmo Kekalainen a fait une bonne transaction en larguant le surévalué R.J. Umberger en retour de Scott Hartnell, qui amènera un peu plus d’attaque et de caractère. De plus, prions pour que Ryan Johansen baisse ses demandes salariales.

Penguins de Pittsburgh
On craint tous pour Pittsburgh. Comment une équipe avec autant de gros canons puisse vivre avec une si mauvaise gestion? En embauchant Jim Rutherford à titre de directeur-général, cela n’améliora pas les choses car on le blâme tous pour le déclin des Hurricanes de la Caroline. Congédier Dan Bylsma est une chose, mais de le remplacer par Mike Johnston, qui n’a aucune expérience chez les pros, pour diriger des Crosby, Malkin, Letang et Fleury? Ah oui, il a également échangé James Neal pour un joueur unidimensionnel mais fort comme un bœuf en Patric Hornqvist et un joueur de soutien, Nick Spaling.

*   *   *   *   *

Avec un nouveau contrat faramineux en poche, P.K. Subban saura-t-il supporter la pression des fans montréalais, qui n’exigeront rien de moins que la Coupe Stanley?

Division Atlantique

♦ Sénateurs d’Ottawa
Voici une autre équipe qui s’est écroulée dans le temps de le dire. Il n’y a pas si longtemps, les Sens avaient le meilleur trio en Heatley-Spezza-Alfredsson. Heatley demanda une transaction car il ne se plaisait pas à Ottawa. Quelques années plus tard, un jeune Erik Karlsson gagna le trophée Norris remis au meilleur défenseur de la ligue. La même année, Bryan Murray alla chercher Bobby Ryan en renfort. Tous pensaient que les Sens étaient partis pour la gloire. Depuis? Spezza est parti à son tour, Alfredsson aussi, on trouve toutes les carences en défensive possibles à Karlsson, et leur meilleur attaquant est ce même Ryan, méconnaissable depuis. Pour espérer faire les séries, Craig Anderson devra être le gardien qu’il a déjà été l’année où il a dominé la colonne de la moyenne des buts alloués.

♦ Red Wings de Detroit
Ils ne cesseront de nous étonner. Encore une fois, on les croyait trop vieux et que les jambes ne suivraient plus dans l’Est où le style est majoritairement axé sur la vitesse. Nous avons été témoins de l’émergence de Gustav Nyquist, Tomas Tatar et Riley Sheahan. Ils prendront plus de place cette saison et devront propulser les Wings en séries. Une autre bonne preuve que Detroit a toute une équipe de gestion, de direction et de recrutement.

♦ Lightning de Tampa Bay
Les feux de la rampe seront tous sur les débuts de Jonathan Drouin, de qui on n’attend rien de moins qu’un successeur à Martin St-Louis. Il devrait en principe jouer à gauche de Steven Stamkos, avec qui il exploitera sa vision hors pair et ses habiletés de passeur. De son côté, Victor Hedman semble enfin devenir le défenseur dominant que les Bolts espéraient.

♦ Bruins de Boston
Est-ce que les Bruins répéteront la saison magique de l’année dernière? Le noyau est encore le même et ils devraient être plus qu’à l’aise à compétitioner dans l’Est. Zdeno Chara n’a pas été l’ombre de lui-même lors de la série contre les Canadiens, en espérant pour eux que ce n’était que la blessure à une main qui le dérangeait. Avec l’émergence des jeunes comme Dougie Hamilton, Torey Krug, et Riley Smith; Peter Chiarelli sera au bord du gouffre en ce qui concerne le plafond salarial. Un joueur comme Brad Marchand sentira-t-il la soupe chaude maintenant que Johnny Boychuk vient tout juste d’être envoyé à Long Island?

Sabres de Buffalo
Il y a clairement une reconstruction dans le camp des Sabres et le processus va bon train. Depuis quelques années, ils repêchent assez bien et le fruit de ces sélections devrait être assez payant d’ici quelques saisons. Avec l’embauche des vétérans comme Matt Moulson, Brian Gionta et Josh Gorges, ces jeunes seront bien entourés. Par contre, on leur prédit une saison à oublier.

Panthers de la Floride
Idem pour les Panthers où le propriétaire a carrément écrit une lettre personnelle aux détenteurs de billets de saison pour leur expliquer le plan de reconstruction. On aura à l’œil le tout premier choix du dernier repêchage, Aaron Ekblad, ainsi que les débuts de Gérard Gallant derrière le banc floridien. Il sera intéressant également de voir comment Jonathan Huberdeau se distinguera, lui qui a joué sous les ordres de Gallant chez les Sea Dogs de St-John’s, dans la LHJMQ.

♦ Maple Leafs de Toronto
Avec l’ajout de Roman Polak et de Stéphane Robidas, les Leafs auront une défense plus stable. À l’attaque c’est demeuré intact, et devant le filet, on verra une autre bataille entre Jonathan Bernier et James Reimer. Est-ce que William Nylander est prêt? Il semblerait que oui, sauf que les Leafs ont préfére jouer de prudence avec leur meilleur espoir et l’ont renvoyé dans sa Suède natale, dans le but de ne pas brûler les étapes.

♦ Canadiens de Montréal
Marc Bergevin a été occupé cet été. Non seulement s’est-il assuré des services de son meilleur défenseur à long terme, il a également magasiné pour ajouter de la profondeur à son équipe, chose qui a manqué au cours des dernières séries. Carey Price semble être en grande forme et plus prêt que jamais à propulser cette équipe au sommet. Par contre, on se demande si les changements à la ligne bleue lui seront bénéfiques ou s’ils échoueront en cours de route.

*   *   *   *   *

Comme à chaque année, je vais y aller de quelques prédictions et en cours de saison, je reviendrai sur ces prédictions avec un petit suivi.

COUPE STANLEY
Ducks d’Anaheim

PRINCE DE GALES (remis aux champions de l’Est)
Bruins de Boston

CLARENCE CAMPBELL (remis aux champions de l’Ouest)
Ducks d’Anaheim

PRESIDENTS (remis à l’équipe ayant amassé le plus de points au classement en saison régulière)
Ducks d’Anaheim

HART (remis au joueur le plus utile à son équipe)
Corey Perry
Nommés : Sidney Crosby et Steven Stamkos

ART ROSS (remis au meilleur pointeur de la saison)
Sidney Crosby
Nommés : Ryan Getzlaf et Tyler Seguin

MAURICE-RICHARD (remis au meilleur buteur de la saison)
Corey Perry
Nommés : Alex Ovechkin et Steven Stamkos

VÉZINA (remis au meilleur gardien de la saison)
Carey Price
Nommés : Tuuka Raask et Ben Bishop

NORRIS (remis au meilleur défenseur de la saison)
Shea Weber
Nommés : PK Subban et Ryan McDonagh

CALDER (remis à la meilleure recrue de la saison)
Evgeny Kuznetzov
Nommés : Jonathan Drouin et John Gibson

SELKE (remis au meilleur attaquant défensif de la saison)
Jonathan Toews
Nommés : Ryan Kesler et Patrice Bergeron

JACK ADAMS (remis au meilleur entraineur de la saison)
Jon Cooper (Tampa bay)
Nommés : Joel Quenneville et Mike Babcock

DG DE L’ANNÉE (remis au meilleur directeur-général de la saison)
Joe Sakic (Colorado)
Nommés : Marc Bergevin et Doug Armstrong

Publicités