Finale de la NBA: Un quatrième match crucial

nbafinalswarriorsckarr3184854695_t1070_ha3ded0a07abd07a8be52013ecd7049a46d1af658

Ce soir, le 4e match de la finale prendra place à Cleveland. Les deux équipes ont beaucoup à gagner en remportant ce match:

– Cleveland peut prendre une avance quasi-insurmontable de 3-1.
– Golden State peut reprendre l’avantage du terrain en égalisant la série.

Comment ces deux équipes se sont rendues à ce point, et du même coup fait foirer ma prédiction? Voici quelques points à regarder.

1- Je ne crois pas aux débats du «meilleur de tous les temps». Il y a toujours trop de variables et on essaie toujours de changer les critères pour que notre choix personnel gagne. On a aussi une très courte mémoire. Ce qui s’est passé il y a plus de 10 ans compte rarement.

Quel est le rapport avec cette finale?

LeBron James, gagne ou perd, est en train d’avoir une Finale incroyable. Dans 10 ans, les amateurs vont dire «regardez son pourcentage de tirs», «regardez ses stats au 4e quart», «il a connu une bonne série, mais il n’était pas efficace».

Arrêtons tout de suite et apprécions ce qu’il fait. La dernière fois qu’on a vu un «one-man show» aussi flagrant en finale remonte en 2001 quand Allen Iverson amena Philadelphie en Finale. Mais ce n’est pas comparable avec ce que LeBron James fait présentement. Il ne fait pas de la limonade avec les citrons que le ciel lui a donné, il fait du vin de première qualité avec les raisins qu’il a sous la main.

Ses passes décisives à l’attaque, son intensité en défense, sa manière de galvaniser sa troupe et de leur faire croire que c’est possible qu’ils gagnent la série est magnifique. Une performance pour les archives!

2- Les joueurs de soutien des Cavs.

Le nom le dit : quand tu es un role player, tu as un rôle à jouer. Tristan Thompson comprend son rôle : il doit aller au rebond offensif et donner le ballon aux personnes qui peuvent scorer. Mozgov doit jouer en défense et couper au panier lorsque son joueur double LeBron. Mais surtout, lorsque tu es un joueur de soutien, tu dois faire les petites choses ingrates qui aident ton équipe à gagner : la passe supplémentaire qui n’apparaîtra pas dans les statistiques d’après-match, mais qui permet à l’équipe de prendre un tir avec 80% de chances de réussir, au lieu d’un tir qui a 50% de chance de réussir; plonger sur le terrain pour attraper le ballon (ce que l’on appelle communément les ballons «50-50»); équilibrer le terrain offensivement, venir en aide défensivement, etc…

Les joueurs des Cavaliers prennent leurs rôles au sérieux et l’exécutent à merveille.

3- Matthew Dellavedova

Je pourrais reprendre la section ci-dessus pour lui mais il mérite notre attention pour une raison particulière : il est devenu le symbole d’un vrai joueur de soutien dans cette série. L’entraîneur-chef David Blatt ne lui a pas demandé de remplacer Kyrie Irving, mais seulement de continuer à faire ce qu’il fait. Dellavedova, tout à son honneur, n’a pas pris cette chance pour essayer de devenir une star. Il a tout simplement décidé de faire ce qu’il a toujours fait et grâce à lui, les Cavs ont une bonne chance de remporter la série.

Il tire quand la défense lui permet, il joue en défense comme il l’a toujours et “hustle” comme s’il était toujours le 12e homme. La seule différence entre la saison régulière et maintenant, est que le grand public remarque que toutes ces choses sont d’une importance cruciale pour le succès d’une équipe.

4- La raison majeure pour laquelle cette série n’est pas encore décidée ressemble à ceci :

 

Je m’explique.

J’avoue que j’aime Mark Jackson. Depuis son temps avec les Knicks, j’ai toujours aimé sa passion et son style de jeu. Quand il est devenu commentateur, je suis devenu encore plus fan. Cependant, quand il est devenu l’entraîneur-chef des Warriors et, que d’une manière dont je ne saurai expliquer, à réussir à faire d’eux une équipe respectable, mon fanatisme a atteint son apogée. Je ne fus pas le seul parce que l’an dernier, lors du 7e match entre les Clippers et les Warriors, lorsque tout le monde savait qu’il allait se faire mettre dehors dès que son équipe aura été éliminé, ses joueurs se sont battus jusqu’à la fin.

Il a quand même été viré et Steve Kerr a accepté le poste.

Tous les médias ont vite sauté sur le «bandwagon» et ont proclamé Steve Kerr comme un meilleur entraîneur-chef avec une meilleur vision pour utiliser Stephen Curry. La saison régulière et les 3 premières rondes des séries éliminatoires leur a donné raison. Selon moi, le meilleur ajustement tactique des séries a été lorsqu’il a décidé de défendre Tony Allen (un garde/ailier qui ne peut pas tirer de l’extérieur) par Andrew Bogut (un centre). Ceci a complètement déstabilisé Memphis et les Warriors ont gagné les deux derniers matches par 20 points.

Cependant, ce qu’il est présentement en train de faire durant cette série ne fait aucun sens. Les médias sont tellement subjugués par ce que LeBron et les LeBronnaires font (avec raison, encore une fois, car le tout est remarquable, rien de moins) qu’ils en oublient de regarder ce que les Warriors ne font pas.

La défensive de Cleveland peut se permettre de ne pas venir en aide à l’homme de Curry et de Thompson parce que les gros joueurs des Warriors (Bogut et Green) ne coupent jamais au panier. Pire encore, chaque fois que Bogut attrappe le ballon, il ne regarde même pas le panier. Il est devenu une version australienne de Joel Anthony. Ce n’est pas pour rien que l’avance de 17 points des Cavaliers a fondu lorsque David Lee était sur le terrain. En attaquant le panier, il contrecarre tous les plans défensifs de Cleveland.

dt.common.streams.StreamServer

Draymond Green est une star maintenant. Du moins, il le pense. Au lieu de faire ce qu’il l’a amené à ce statut (jouer en défense, travailler fort au rebond), il préfère rester à la ligne de 3 points et jouer comme Harrison Barnes. Il se fait complètement dominer par Tristan Thompson. Pour quelqu’un qui a fini deuxième dans le vote du joueur défensif de l’année, son jeu dans sa propre zone laisse à désirer.

Je comprend très bien que ces deux joueurs connaissent une mauvaise série, ça arrive à tout le monde (Kevin Johnson en 1993). Ce que je ne comprend pas, c’est pourquoi Steve Kerr ne fait aucun ajustement.

Depuis la moitié du 2e match que j’attends que Steve Kerr mette un alignement composé de Shaun Livingston comme meneur, Steph Curry et Klay Thompson aux ailes, puis David Lee et Andre Iguodala (le MVP du côté de Golden State jusqu’à présent) comme “gros” joueurs. Cet alignement permettrait à Curry et à Thompson d’avoir de l’espace pour créer. Encore une fois, ce n’est pas pour rien que l’avance de 17 points s’est évaporée au 4e quart lors du dernier match. Remplacez Livingston par Leandro Barbosa et vous avez l’alignement qui permet aux Warriors de jouer comme ils ont joué durant toute la saison régulière.

Ou tout simplement, un ajustement tiré du livre de Mark Jackson: remplacez Green par Iguodala et faire jouer Harrison Barnes comme gros ailier. Au revoir Tristan Thompson. Il sera trop occupé à garder un oeil sur Barnes.

L’entêtement de Steve Kerr à jouer Bogut, Green et Ezeli est incompréhensible. Ni Phil Jackson (avec qui Steve Kerr a gagné 3 championnats), ni Gregg Popovich (avec qui Steve Kerr a gagné 2 championnats) serait resté aussi longtemps sans faire d’ajustements.

Cependant, ce qui me dérange le plus, et je mets le blâme complètement sur Steve Kerr, c’est que les Warriors semblent jouer avec aucune passion. J’ai l’impression qu’ils ne comprennent pas encore la chance qu’ils ont de jouer en Finale. Ils ont l’air de jouer avec l’intensité d’un match en mi-février avant la pause du Match des Étoiles. Aucune urgence, aucun feu, rien. Tous les grands entraîneurs-chefs réussissent à démarrer une bougie d’allumage chez leurs joueurs, je ne vois pas ça chez Steve Kerr.

La série se joue ce soir. Si Steve Kerr ne fait aucun ajustement, Cleveland peut planifier sa parade de championnat. S’il en fait, nous allons avoir une série aussi excitante que celle de 2013.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s