La Grande Liste: Les 10 équipes les plus divertissantes

Lorsque vient le temps d’établir l’état des forces dans une ligue spécifique, la plupart du temps il suffit juste de regarder le classement, et de suivre certaines tendances afin de dresser cette liste. Mais si on s’essayait à travers tous les sports d’équipes, au lieu de s’en tenir à une seule ligue? Et pas nécessairement les meilleures équipes, mais celles qui méritent votre attention, peu importe les raisons.

Pour cette première liste mensuelle, nous vous présentons donc dix formations actuelles pour lesquelles vous devriez tout arrêter et prendre le temps de regarder lorsqu’elles apparaissent au petit écran.

10 – Lakers de Los Angeles (NBA)

Fiche: 3-17 (.150), 29e dans la NBA
Attrait principal: Le fantôme de Kobe Bryant
Public cible: Fans des Lakers, fans de Kobe, haineux de Kobe

Dans les faits, cette équipe est moribonde et pénible à regarder jouer, et si votre objectif est de voir du basket de qualité, il est présentement difficile de faire pire que la bande à Byron Scott.

Ce dernier semble vraiment penser qu’il peut sauver son emploi en remportant quelques matchs avec ses vétérans, alors qu’il aurait plutôt avantage à faire jouer les jeunes à sa disposition (Julius Randle, D’Angelo Russell, Jordan Clarkson) afin de leur permettre d’acquérir le plus d’expérience possible, même si c’est à la dure. Il y a un autre homme qui se dresse sur leur chemin: le seul et unique Kobe Bean Bryant, légende afro-italo-américaine du ballon-panier et futur retraité multimillionaire égocentrique, qui risque d’aider l’avenir de son club, malgré lui.

Kobe est mauvais en ce moment. Minable, même. En fait, c’est carrément hypnotisant de voir un joueur de sa trempe jouer aussi piètrement, et ses jeunes coéquipiers commencer à s’impatienter. Mais l’espoir de le voir sortir des performances spéciales reste trop attrayant pour que ses fans l’ignorent à jamais. La réalité, beaucoup plus mesquine divertissante, est qu’il se passe toujours quelque chose de loufoque ou d’incompréhensible lors de ses mauvaises soirées, ce qui les rapprochent de plus en plus du premier choix en juin prochain et du jeune Australien Ben Simmons, qui se fait comparer avantageusement à LeBron James.

9- Canadiens de Montréal (LNH)

Fiche: 19-6-3, 2e dans la LNH
Attrait principal: Carey Price P.K. Subban
Public cible: Fans d’équipes réussissant à produire dans l’adversité, fans de joueurs charismatiques.

Pas toujours l’équipe de hockey la plus spectaculaire, mais vous le saviez probablement déjà. En fait, leur inclusion sur cette liste sera fort possiblement contestée, mais on vous explique.

Lorsque vous perdez le meilleur joueur au monde, dû à une blessure semi-mystérieuse, et que son remplaçant n’a jamais chaussé les patins dans la LNH, la panique peut vite s’installer. Mais même si les blessures continuent de s’acharner sur des joueurs-clés, que certains joueurs acquis pendant la saison morte ont déjà quitté le giron du club, et que la pression monte afin de remporter les grands honneurs immédiatement, il serait carrément ingrat de se plaindre de leur position au classement.

C’est bien beau, tout ça, mais… pourquoi leur dédier 150 minutes de votre précieux temps? Mike Condon ne sera jamais Carey Price, mais il se tire bien d’affaire considérant la pression immense d’être gardien de but à Montréal, sans bouée de sauvetage par surcroît. P.K. Subban n’a jamais la langue dans sa poche et reste sublime à regarder jouer, malgré quelques largesses défensives certains soirs et un manque de production au niveau des buts. Mais surtout, il semble y avoir un nouvel héros obscur sorti de nulle part (ou St John’s, c’est pareil) à chaque match, l’équipe est très rapide et continue de mener la ligue au chapitre du différentiel de buts (+31), loin devant les Stars de Dallas (+23). On attend toujours l’inévitable baisse de régime, mais pour l’instant les Glorieux semblent être en mission.

8- Leicester City (BPL)

Fiche: 9-1-5, 1er en Premier League
Attrait principal: Jamie Vardy
Public cible: Fans de petits clubs de foot anglais, fans d’équipes Cendrillon

Ce club est loin d’être un habitué des grandes occasions, étant plus proche de la relégation que d’une présence en Ligue des Champions en temps normal, mais cette saison en Ligue Anglaise nous prouve qu’on peut avoir des surprises de temps en temps.

Leur attaquant Jamie Vardy a connu une séquence de 11 matchs consécutifs avec au moins un but, un record. L’éclosion soudaine de l’Algérien Riyad Mahrez y est aussi pour beaucoup, lui qui talonne son coéquipier au deuxième rang de la ligue pour les buts. De plus, c’est un club qui préconise la contre-attaque rapide et échevelée au lieu d’une possession de balle contrôlée, alors il y a toujours matière à flammèches dans ce contexte.

Donc la question évidente sera de savoir s’ils pourront maintenir la cadence jusqu’au mois de mai et de tenir tête aux Manchester United, Arsenal et Manchester City de ce monde. À suivre…

7- Chelsea FC (BPL)

Fiche: 4-8-3, 14e en Premier League
Attrait principal: Jose Mourinho
Public cible: Fans d’entraîneurs excentriques, fans d’équipes championnes en crise

Comment une équipe championne peut-elle perdre le nord aussi abruptement? C’est la question que l’on se pose en regardant la troupe de Jose Mourinho, dit Ze Special One.

Une baisse de régime n’est pas inhabituelle dans ce contexte, mais on parle d’un club qui avait le championnat dans sa poche à la même période l’an dernier, et qui est revenu avec sensiblement les mêmes joueurs étoiles. Alors il est ou, le problème? Le blâme revient à Mourinho, qui ne semble plus tirer le maximum de ses effectifs, et reprend sa vilaine habitude de blâmer tout le monde sauf lui-même pour ses insuccès, incluant la docteure bien-aimée de l’équipe, qui n’a pas hésité à lui envoyer une mise en demeure pour ses efforts.

Ce club est en sérieux danger de relégation, et l’intrigue est de savoir combien de temps le propriétaire Roman Abramovitch attendra avant de faire le ménage. Mourinho a tout de même gagné partout ou il est passé, mais perdre contre des équipes de bas de classement tel que Bournemouth n’aide aucunement sa cause. Survivra-t-il la semaine?

6- Washington, Eagles de Philadelphie, Giants de New York, Cowboys de Dallas (NFL)

Fiches: 5-7 (WAS, PHI, NYG), 4-8 (DAL)
Attrait principal: Comédie d’erreurs assurée
Public cible: Fans de la NFC Est, fans de football imprévisible et décousu

Quatre équipes de football qui jouent bien en-dessous des attentes, qui sont regroupées dans la même division, pour le plus grand bonheur de tous. Pourquoi donc vouloir se soumettre à un tel supplice?

Très simple: on ne sait jamais ce qui va se produire avec ces clubs, surtout lorsqu’elles s’affrontent, comme ce fut le cas lundi soir. Washington semble capable du meilleur comme du pire à chaque match (c’est vrai qu’on aime ça); les Eagles n’ont pas de quart-arrière fiable mais refusent de confier leur attaque à leur demi offensif mécontent, embauché à gros prix (merci, Chip Kelly!); Odell Beckham Jr. réussit des attrapés incroyables à chaque semaine, mais le reste de l’alignement Giants est loin d’être aussi explosif… sauf peut-être Jason Pierre-Paul.

Les Cowboys auraient probablement remporté cette division haut la main, n’eut été de la blessure de Tony Romo. On les croyait morts et enterrés il y a à peine une semaine, mais ils sont encore dans la course en plein mois de décembre. Comment ne pas vouloir suivre ce passionnant désastre?

5- Stars de Dallas (LNH)

Fiche: 21-5-2, 1er dans la LNH
Attraits principaux: Jamie Benn, Tyler Seguin
Public cible: Fans de talent offensif

L’an dernier, on se demandait comment une équipe si talentueuse offensivement sur papier pouvait continuer à sombrer dans les bas-fonds du classement. Pour pallier à cette situation, le DG Jim Nill a effectué les changements nécessaires à son alignement pendant l’été, et du jour au lendemain on parle d’un aspirant à la Coupe Stanley.

L’ajout de Patrick Sharp, Johnny Oduya et Antti Niemi ont grandement aidé à stabiliser l’alignement à toutes les positions, ce qui allège le fardeau de Benn, Seguin et Spezza, qui sont des usines à buts sur patins. Pourront-ils maintenir la cadence jusqu’au bout?

4- Bayern Munich (Bundesliga)

Fiche: 13-1-1, 1er en Bundesliga
Attrait principal: Robert Lewandowski
Public cible: Fans de buts spectaculaires, fans de gardiens de but

Voici la meilleure équipe allemande, une véritable machine de foot explosif. Leur alignement fait peur sur papier, et peut faire mal paraître toute opposition.

Parmi toutes les stars sur lesquelles l’entraîneur Pep Guardiola peut compter à toutes les positions, un nom retient l’attention dernièrement: celui de l’international polonais Robert Lewandowski. Lorsqu’un joueur peut accomplir ceci en 9 minutes de jeu, on se doit de regarder à toutes les chances qui s’offrent à nous. 14 buts en 14 matchs de Bundesliga pour ce dernier ne mentent pas, et d’affirmer qu’il est le meilleur attaquant au monde en ce moment n’est plus totalement farfelu.

Et tout cela se passe sans leur leader des dernières années, le Français Franck Ribéry. Il a pris de l’âge et les blessures s’accumulent dans son cas, certes, mais son retour dans l’alignement fera frémir encore plus leurs adversaires. Oh… ai-je oublié de mentionner qu’ils peuvent également compter sur le meilleur gardien de but au monde?

3- Panthers de la Caroline (NFL)

Fiche: 12-0, 1er dans la NFL
Attrait principal: Cam Newton
Public cible: Fans de football excitant, fans de quarts-arrières qui aiment célébrer en dansant

Seule équipe invaincue dans la NFL présentement, les Panthers commencent enfin à écarquiller les yeux du grand public.

Cam Newton a toujours eu son lot de détracteurs depuis son arrivée dans le circuit Goodell, mais ses performances éblouissantes ne laissent aucun doute à ce stade-ci: il fait définitivement partie de l’élite de la ligue au poste de quart. Sauf qu’il aime célébrer ses touchés de manière « exubérante », et ça c’est toujours mal vu dans la No Fun League, que ce soit ses adversaires ou les médias. Pour cette seule raison, on lui souhaite de tout rafler cette saison, en plus du fait qu’il obtient des résultats autant par la voie des airs qu’avec ses jambes.

Il ne faut pas passer sous silence l’apport monumental de la défensive, menée par Luke Kuechly, elle qui peut faire basculer l’allure d’un match du tout au tout. De l’action garantie de chaque coté du ballon oval.

2- FC Barcelone (La Liga)

Fiche: 11-2-1, 1er dans La Liga
Attrait principal: Leo Messi, Luis Suarez, Neymar Jr.
Public cible: Fans de passes précises, fans de poésie footballistique

Vous avez fort probablement connu ou même grandi à l’époque ou MSN était la méthode de communication virtuelle de prédilection.

En 2015, c’est plutôt Messi, Suarez et Neymar qui se rejoignent entre eux avec un ballon au pied, très loin de l’ordinateur familial dans le soul-sol de vos parents. Les résultats peuvent être époustouflants, comme a pu le constater le Real Madrid lors du dernier Clasico. Neymar et Suarez mènent La Liga avec 14 et 13 buts respectivement,  ce qui équivaut à 79% de la production offensive du Barça.

Ne cherchez pas plus longtemps, c’est tout simplement la meilleure équipe de foot sur la planète. Du bonbon à toutes les occasions.

1- Warriors de Golden State (NBA)

Fiche: 23-0, 1er dans la NBA
Attrait principal: Steph Curry
Public cible: Fans d’équipes historiques, fans de lancers de trois points, fans de David et Goliath

23 victoires d’affilée pour débuter la saison. 27 depuis la saison dernière. Champions en titre. Le meilleur tireur de tous les temps. Un coéquipier presque aussi bon que lui. Un alignement parfaitement construit. Une distribution de balle ahurissante. N’ont même pas leur entraîneur-chef sur le banc avec eux. Vont-ils perdre un jour?

Ne vous cassez pas la tête, c’est l’équipe de l’heure dans le sport professionnel, et probablement une des meilleures de tous les temps. Elle est menée par un petit gars qui n’est pas le plus athlétique à première vue, mais qui possède un talent inoui et qui est sera encore dominant pendant des années. Steph Curry est probablement un extra-terrestre, et il est impératif de nous soumettre à son prodige.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s