Captain America: Civil War – L’art de la guerre

Quel camp choisirez-vous?

Voici le slogan qui annonça le dernier film des Studios Marvel, Captain America: Civil War. Le film quelques mois après les évènements du film Avengers : L’Age d’Ultron. Les nouveaux membres font partie de l’équipe à part entière. Nous les retrouvons à Lagos, où une mission tourne mal.

Après cette situation, le Secrétaire d’état Thaddeus Ross annonce à notre groupe de super-héros que les Nations Unies vont se rencontrer à Vienne, pour passer un accord où ils prendront contrôle des Avengers. Tony Stark (Iron Man), faisant écho des sentiments qu’il a évoqué dans L’Age d’Ultron, choisit un côté et Steve Rogers (Captain America) en choisit un autre.

captain-america-civil-war-robert-downey-jr-chris-evans

Lors de cette scène, Captain America : Civil War démontre la profondeur à laquelle les comic books peuvent aller. Les arguments des deux protagonistes auraient aussi bien passé dans un drame de guerre que dans ce film. Voilà ma plus grande déception, en fait: je m’attendais à une guerre civile (comme dans le comic book d’où est tiré le film), j’ai eu plutôt droit à une guerre interne. Comme l’accord a été ratifié, j’aurais aimé voir la réaction de la population. Est-ce que les victimes des batailles qui ont eu lieu dans les deux premiers films sont pour cet accord, malgré leurs pertes? Est-ce que ceux qui ont eu la vie sauve grâce à ces héros sont contre? Hélas, je n’ai pas eu de réponse à ces questions.

Cependant, si ce fut ma plus grosse déception, je parle d’une déception qui se compare à remporter 90 millions à la loterie au lieu de 100. Je me plains d’une égratignure que seul moi peut voir sur une Lamborghini que j’ai gagné.



Le film est vraiment bon. Les scènes d’action et de combat sont excellentes. L’introduction de deux nouveaux personnages a été réussie à 100%¹. Un amène de la prestance et de la classe, tandis que l’autre amène la fougue et la naïveté de la jeunesse. L’apparition surprise d’un personnage² amène une touche de comédie bien placée.

Le dénouement de l’histoire nous tient non seulement en haleine, afin de savoir comment la décision va impacter le reste de l’univers de Marvel (Agents of S.H.I.E.L.D., Daredevil, Jessica Jones et Luke Cage) mais fait hommage à une histoire classique des Avengers.³

Sur ce, je vous laisse… je retourne au cinéma revoir le film.⁴

Verdict : Cinéma plein prix.

*   *   *   *   *

Captain America: Civil War
Mettant en vedette Chris Evans, Robert Downey Jr., Scarlett Johanssen, Sebastian Stan, Anthony Mackie et Don Cheadle.
Réalisé par Anthony et Joe Russo
Durée de 2h27.



¹ Ils ont gardé l’essence des personnages. Ce que Batman V Superman a complètement foiré.

² Chapeau Marvel! Vous avez très bien gardé le secret.

³ Avengers 270-277

⁴ Voici ce que DC ne comprend pas. Donne aux fans purs et durs ce qu’ils veulent. Pourquoi? Parce que non seulement, on a continué à faire vivre ces personnages (où sont les fans purs et durs des Fantastic Four? Exactement) mais on va voir le film plus qu’une fois au cinéma et à chaque fois, on va amener quelqu’un qui ne l’a pas vu.

Publicités

Une réflexion sur “Captain America: Civil War – L’art de la guerre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s