Finale de la NBA: Affrontement au sommet, prise 2

Ce soir, la grande finale de la NBA débute enfin. Je vais laisser à d’autres personnes l’honneur de faire le constat de l’héritage du gagnant et du perdant. D’un côté, je ne crois pas qu’on peut parler d’héritage tant que la personne est encore active. De l’autre, cela enlève l’appréciation du moment présent selon moi.

Cette année, les Cavaliers de Cleveland arrivent en finale en bonne santé comparativement à l’an dernier. Kyrie Irving et Kevin Love seront disponibles pour la série. Ils seront aussi reposés, n’ayant perdu que deux matchs (contre nos Dinosaures favoris) depuis le début des séries éliminatoires, ce qui devrait être un avantage pour eux. Mais gardons l’idée de cet avantage pour plus tard.

Pour leur part, les Warriors de Golden State arrivent en finale ayant survécu un combat de 12 rounds contre le Thunder d’Oklahoma City. D’un côté, ils ont prouvé qu’ils sont des champions en titre (ne sous-estimez jamais le coeur d’un champion, comme nous a si bien dit Rudy Tomjavonich), mais de l’autre, ils ont prouvé qu’ils étaient vulnérables. L’aura d’invincibilité de cette équipe qui détient le record de victoires en saison régulière semble s’être dissipé avant le début de cette grande finale.

La plupart des commentateurs voient la série aller jusqu’au bout, avec un beau 7e match qui plairait à tout le monde. J’ai beaucoup de misère à voir comment cela arrivera.

Cette finale est une reprise de l’année passé. Comme les Spurs avant eux, les Warriors ont déjà vu LeBron en finale. Ils ne seront pas surpris de voir LeBron monter son jeu d’un cran¹. C’est un ajustement qui n’a pas de prix.

Ensuite, le fait d’avoir tiré de l’arrière contre OKC va surement forcer Golden State à se concentrer dès le début et à ne pas prendre cette série à la légère.

Cependant, le plus gros point favorisant Golden State selon moi, c’est la bonne santé de Kyrie Irving et de Kevin Love.

CLEVELAND, OH - MARCH 18: Kyrie Irving #2 and Kevin Love #0 of the Cleveland Cavaliers during the game against the Brooklyn Nets on March 18, 2015 at Quicken Loans Arena in Cleveland, Ohio. NOTE TO USER: User expressly acknowledges and agrees that, by downloading and/or using this Photograph, user is consenting to the terms and conditions of the Getty Images License Agreement. Mandatory Copyright Notice: Copyright 2014 NBAE (Photo by David Liam Kyle/NBAE via Getty Images)
(Photo par David Liam Kyle/NBAE via Getty Images)

Irving et Love sont les 2 pires joueurs défensifs des Cavs. Leurs contributions à l’attaque est souvent annulée par leurs carences en défense. Demandez à Marcus Morris, qui a joué comme un joueur étoile en première ronde, et à Kyle Lowry en finale de conférence. Cette fois-ci, les joueurs dont ils auront la responsabilité défensive s’appellent Stephen Curry, seulement le joueur le plus utile à son équipe les deux dernières années, et Draymond Green, le coeur et l’âme des Warriors. J’ai beaucoup de misère à croire que ces deux joueurs n’auront pas des statistiques époustouflantes lors de la finale.

N’oublions pas aussi que la NBA est avant tout une ligue d’affrontements d’alignements. Tout comme OKC qui donne toujours du fil à retordre à San Antonio, ici le duel favorise Golden State.

La meilleure équipe offensive, leur alignement “small ball”, de Cleveland (Kyrie Irving, J.R. Smith, Richard Jefferson, LeBron James et Kevin Love) est leur pire alignement défensif. Ils vont marquer 8 fois sur 10, mais ils vont se faire marquer dessus 10 fois sur 10. De plus, cette formation favorise Golden State qui aime jouer “petit”².

Donc, pour gagner, Cleveland doit jouer le même style de jeu que Golden State. Et Golden State viennent de briser le record de plus de victoires dans une année en jouant ce style…

En fin de compte, je vois LeBron avoir un match historique à Cleveland lors du 3e match de la série. Quelque chose comme 37 points, 15 rebonds, 12 passes décisives. Je vois aussi chaque match être chaudement contesté jusqu’aux 5 dernières minutes. Je vois aussi Golden State gagner la série en 5.

Et vous?

———-

¹ Que vous aimez ou haïssez LeBron, on ne peut pas dire qu’il disparaît lors des finales.
² Petit ou small ball line-up veut dire jouer sans centre et avec plus de petits joueurs qui jouent à l’extérieur que d’habitude

Publicités

Une réflexion sur “Finale de la NBA: Affrontement au sommet, prise 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s