USA Basketball: À La Conquête de Rio

À l’ouverture des Jeux Olympiques de Rio au Brésil, l’équipe de basketball des États-Unis demeure l’une des principales attractions de la 31e Olympiade. On pourrait dire que l’édition actuelle est en période de rodage, puisqu’elle compte de grands absents de l’équipe qui a remporté la médaille d’or aux derniers Jeux Olympiques en 2012.

LeBron James, Russell Westbrook, Chris Paul, James Harden et Blake Griffin ne seront pas de retour pour défendre leur titre à Rio et Kobe Bryant a tiré sa révérence aux termes d’une brillante carrière . D’autres joueurs comme Stephen Curry, Damian Lillard  et Andre Drummond ont décliné l’invitation de l’équipe américaine pour diverses raisons. Carmelo Anthony et Kevin Durant sont les seuls membres de la formation américaine qui a remporté l’or aux Jeux de Londres qui sont de retour pour l’aventure brésilienne.

Ce qui m’amène à poser quelques questions au sujet de Team USA 2016.

  1. Comment Coach Mike Krzyzewski composera-t-il avec la perte de vétérans tels que Lebron James, Kobe Bryant et Chris Paul ?

Coach K en sera à ses troisièmes et possiblement derniers Jeux Olympiques en tant qu’entraîneur-chef de l’équipe américaine. Il a une fiche à vie de 129-7 en compétition internationale en tant que membre du personnel d’entraîneurs depuis 1979, dont 10 médailles d’or, deux d’argent et deux de bronze. Mais il devra composer avec de jeunes talents offensifs à la Jimmy Butler, Paul George, DeMar DeRozan et Kyrie Irving. Il a déjà dit qu’il veut instaurer un système défensif dès le départ et que chacun devra y contribuer. La position de meneur semble incertaine avec l’absence du général à l’attaque, Chris Paul. C’est donc à Kyrie Irving et Kyle Lowry que revient la tâche de diriger l’attaque des Américains. À la position de centre, l’équipe américaine compte sur DeAndre Jordan et le centre étoile DeMarcus Cousins, ainsi que Draymond Green qui assumera la position de pivot.

  1. À quoi il faut s’attendre du trio des Warriors au sein de Team USA Basketball?

La chimie entre les joueurs sera un atout pour cette équipe pratiquement remaniée. Les Olympiques aideront le nouveau Warrior Kevin Durant à se familiariser avec Klay Thompson et Draymond Green. Ceux-ci pourront mieux connaître celui qu’ils ont éliminé lors de la finale de conférence de l’Ouest, et qui a quitté Oklahoma City pour se joindre à eux. Ils vont être les rouages importants de l’attaque de l’équipe américaine et causeront des maux de tête aux équipes adverses grâce à leur versatilité et leur lancer du périmètre du 3 points.

Plusieurs prédisent que les Warriors seront les favoris pour remporter le titre de la NBA la saison prochaine. Sans contredit, la chimie semble s’installer entre le trio des Warriors durant les premiers matchs hors-concours. Aussi intéressant de voir comment Harrison Barnes sera utilisé dans les différentes rotations de Coach K, lui qui fait maintenant partie des Mavericks de Dallas suite à l’arrivée de Durant avec les Warriors. Également à surveiller, Kyrie Irving, qui au lieu de se reposer comme LeBron James de sa conquête du championnat de la NBA, a choisi d’étirer sa saison de basketball à Rio.

  1. Comment va se comporter Paul George suite à sa terrible blessure aux Championnat du Monde en 2014?

On se souvient de la terrible blessure à la jambe de Paul George en 2014 qui lui a fait rater la majorité de la saison 2014-15. Il semble maintenant bien rétabli, sans aucune séquelle de cet accident, puisqu’il a connu une  très bonne saison en Indiana. À sa première saison complète depuis cet incident, il a maintenu une moyenne de 23,1 points par match et les Pacers ont forcé un septième match en première ronde face aux Raptors. Les Olympiques seront pour lui un moment pour démontrer ses qualités athlétiques ainsi que son jeu défensif, lui qui a été sélectionné sur la première équipe défensive de la NBA.

  1. Quelle sera le rôle de Carmelo Anthony dans cette équipe qui compte plusieurs nouveaux venus?

À défaut de remporter des titres de championnats de la NBA, Carmelo Anthony collectionne des médailles olympiques, lui qui en sera à ses 4e jeux (le bronze en 2004, l’or en 2008 et 2012). Naturellement, il vise à remporter la médaille d’or, ce qui ferait de lui le joueur de basket américain le plus décoré au niveau olympique. Carmelo Anthony avait connu un excellent tournoi Olympique à Londres en 2012 avec une moyenne de 16,3 points par match. Kevin Durant et lui seront les leaders et les vétérans de cette jeune équipe et leur expérience sera bénéfique pour Coach K.

Ne pas prendre à la légère les Espagnols, champions en titre de l’EuroBasket 2015.
  1. Quelles sont les équipes qui peuvent rivaliser contre les États-Unis?

L’équipe des États-Unis sera dans le groupe A avec l’Australie, la Chine, le Vénézuela, la Serbie et la France, qui a remporté le tournoi de qualification face au Canada, le mois dernier. L’Australie compte plusieurs joueurs qui évoluent présentement dans la NBA, dont Matthew Dellavedova, ex-coéquipier de Kyrie Irving (né à Melbourne lui aussi, ironiquement) avec les Cavaliers de Cleveland, le centre Andrew Bogut, anciennement des Warriors de Golden State et le garde Patty Mills. L’Australie semble être l’une des équipes qui peuvent rivaliser avec Team USA. La France compte aussi des noms connus dont le garde Tony Parker des Spurs, Nicolas Batum des Hornets de Charlotte, le centre Rudy Gobert du Jazz de l’Utah et le vétéran Boris Diaw. L’expérience de Tony Parker durant les compétitions internationales et la présence de Rudy Gobert à l’intérieur du périmètre peuvent causer des problèmes aux Américains.

Dans le groupe B, on retrouve les finalistes et médaillés d’argent des Jeux de Londres, l’Espagne, ainsi que l’Argentine, le Brésil, la Lituanie, la Croatie et le Nigéria. L’équipe espagnole compte sur la présence de Pau Gasol, qui a récemment signé avec les Spurs et le garde des Timberwolves, Ricky Rubio. L’Argentine, qui a remporté l’or en 2004 et qui a éliminé les États-Unis en demi-finale, mise sur des vieux routiers de la NBA en Manu Ginobili (qui en sera à sa dernière saison avec les Spurs), deux anciens des Raptors en Carlos Delfino et Luis Scola, et Andres Nocioni. La compétition sera très relevée dans ce groupe, puisque ce sont des formations qui comptent plusieurs joueurs qui évoluent habituellement pour leur équipe nationale. Malgré l’absence de Marc Gasol et leur alignement vieillissant, les Espagnols semblent encore être les favoris pour se rendre en finale de ce tournoi. Ils sont l’une des équipes, avec la France et l’Australie, qui peuvent rivaliser avec le style de jeu des Américains.

Après la débâcle des Jeux de 2004 à Athènes en Grèce, où les Américains sont retournés chez eux avec une médaille de bronze autour de leur cou, ils ont ensuite retrouvé le chemin vers l’or durant les Jeux suivants, à Pékin. Ils tenteront d’obtenir une troisième médaille de suite avec une formation qui compte plusieurs absents de marque, mais qui compense avec de jeunes joueurs très athlétiques, rapides et fougueux. On verra bien si  Mike Krzyzewski pourra remonter sur les plus hautes marches du podium avec ses jeunes loups, ou si une autre nation saura les dompter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s